logo-article

Ex-voto

Lonny

Avec "Ex-voto", Lonny livre une pépite folk aux racines subtiles et bien trempées.

A cheval entre la France et le Québec, Lonny a d’abord promené ses talents d’instrumentiste au côté de Baptise W. Hamon ou Refuge. Le temps peut-être de rôder son tempérament musical, d’emblée affranchi des tics du genre sur ce premier opus.
Car Ex-voto n’est pas un énième disque de folk vaporeux, aux fragilités calculées, aux éraillements chichiteux. On pense d’instinct, pour le meilleur de ses contemporain.es aux québécoises Safia Nolin ou Samuele.  Mais Lonny laisse aussi filtrer l’influence américaine des géant.e.s du folk.
Les compos, le style, s’inscrivent dans le sillage aérien de Joni Mitchell. L’album croise aussi les arpèges nostalgiques et les inflexions graves de Léonard Cohen..

On passe d’un folk à l’os à une ballade élégiaque et sublime, comme un gospel blanc (Mid summer, Le sable normand). L’ambiance pop/americana du Goût de l’orge fait écho à un road-movie à pied.. (Comme la fin du monde)
Des touches légères de cordes et cuivres donnent un halo au noyau guitare-voix, un piano réverbéré laisse flotter la désolation du Chagrin
Toute en touches et sobriété, la musicalité précise d’Ex-Voto donne aux chansons meurtries de Lonny des airs de clair-obscur implacable.

 

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.