logo-article

Et le ciel se voila de fureur

Taï-Marc Le Thanh

Un western familial ancré dans un univers de fureur, de vengeance, et dans lequel les femmes cherchent et trouvent leur place, à leur manière

L’histoire se déroule à la fin du XIXème siècle dans le Grand Ouest américain. Hidalgo, un cinquantenaire français, et six enfants qui étaient voués à une funeste destinée jusqu’à ce qu’il le croise, sont à la recherche d’un lieu sûr pour poser bagages.

Hidalgo, un homme extrêmement violent, met un point d’honneur à créer une cellule familiale saine et sécurisante pour ces enfants.

Dans cette famille un peu particulière, ils rêvent tous d’échapper à la violence de leur monde, et de se créer un cocon. Mais durant cette conquête de l’Ouest, les fantômes du passé d’Hidalgo ressurgissent…

L’auteur réussit à proposer un roman très sensible malgré la violence inouïe du contexte. Les personnages sont intrigants et attisent tous de l’empathie à leur manière. L’écriture est fluide et les descriptifs plongent tout de suite dans l’époque et le lieu.
Le rythme est haletant et invite à ne pas lâcher le roman jusqu’à la fin (qui est d’ailleurs impressionnante). Un gros coup de coeur de cette année !

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.