logo-article

Diabolik

Giussani, Angela

La storia di Diabolik coincide con quella delle sorelle Angela e Luciana Giussani.

Diabolik est un anti-héros, bandit, voleur, tueur, criminel professionnel créé par les sœurs Angela et Luciana Giussani en 1962 en Italie.

Cette bande dessinée est toujours d’actualité et elle s’achète en format poche.

 

Il s’agit d’une des bandes dessinées les plus connues en Italie, où son tirage mensuel (pour les épisodes inédits) oscille autour de 110 000 exemplaires.

Depuis 1962, ce Diabolik a connu de nombreux scénaristes et dessinateurs.

Son format et son édition rocambolesque font penser aux mangas édités au Japon.

 

Diabolik a un côté Fantomas joué par Jean Marais. Il sait se déguiser et mettre le masque qu’il faut pour subtiliser une identité. Il utilise depuis toujours une Jaguar noire (modèle E-Type de 1961).

 

 

 

Mais Diabolik n’est pas sympathique, il n’est généreux que pour ceux qui n’empêchent pas la réalisation de ses plans.

Et ne semble pas avoir de code moral.

 

Nous sommes loin d Arsene Luppin

Georges Descrières en costume d’Arsène Lupin, en 1973

Face à Diabolik, il y a l’inspecteur Ginko.

Il fait ce qu’il peut, il n’est en aucun cas ridicule, mais il n’en est pas héros pour autant.

Les Editions Pavesio rendent hommage à Diabolik  en publiant ses meilleures aventures : « les années d’or », par ordre chronologique, dans des recueils cartonnés en couleur.

 

Voici, donc, les deux exemplaires à découvrir à la médiathèque du Bachut.

 

 

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *