logo-article

Cost of living

DOWNTOWN BOYS

Downtown Boys ou l’Amérique insoumise. Le jeune quatuor, basé à Providence dans l'Etat de Rhode Island, livre un album de punk rock tendu aussi engagé qu’enragé. A découvrir d’urgence !

“Groupe punk le plus excitant d’Amérique” selon le magazine Rolling Stones, Downtown Boys est un quatuor né à Providence, Rhode Island en 2011. Armé d’un propos progressiste, le groupe publiait Cost of living il y a quelques mois, sur le prestigieux label Sub Pop. Après Full communism en 2015, cette nouvelle collection de brûlots politiques dynamite l’actualité américaine, et en particulier l’action de son nouveau président.

Downtown Boys perpétue l’idiome punk par ses rythmes tendus et dansants, ses guitares tranchantes, tout en y intégrant des effluves de saxophones et de clavier. Victoria Ruiz, la véhémente chanteuse chicano, incarne parfaitement la fureur du quatuor. Ses chansons bilingues – en anglais et en espagnol – sont autant de commentaires cinglants contre l’étroitesse d’esprit ambiante (“A wall”) que des appels énergiques à l’action (“I can’t wait”, “I’m Enough (I want more)”). En lutte contre les ravages du capitalisme, le racisme et l’homophobie, Downtown Boys réactualise le propos d’illustres ainés comme X-Ray Spex, Wire ou encore Fugazi.

Pour produire Cost of living, les Downtown Boys ont justement fait appel à Guy Picciotto, chanteur et guitariste du légendaire groupe de Washington. Explosif et débordant de vitalité, l’album dévoile une patte sonore riche et percutante. A découvrir d’urgence !

Bandcamp du groupe

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.