logo-article

Betty

Tiffany McDaniel ; traduit de l'anglais (Etats-Unis) par François Happe

Quand l'imagination permet d'affronter l'adversité.

Tiré de sa propre histoire et de celle de sa famille, le roman Betty de Tiffany McDaniel est un récit d’apprentissage cruel et puissant. L’autrice y rend un hommage frappant à sa mère décédée, et à toute une lignée familiale.

Betty est la fille de London Carpenter, indien cherokee héritier d’un peuple autochtone poussé à l’exil, et d’Alka femme blanche brisée par de successifs traumatismes d’enfance.

Dans ce roman, les humains ne sont pas à moitié pervers et sadiques, et c’est dans cette environnement dangereux que Betty va grandir et petit à petit quitter son enfance.

Tiffany McDaniel nous offre une tragédie familiale dont Betty est le seul espoir. Etoile brillante au sein d’une famille au départ nombreuse, Betty grandit et se nourrit des mythes et légendes amérindiennes transmises et entretenues par son père. Celui-ci souhaite en effet lui transmettre un monde magique et peuplé de légendes, comme autant de remparts contre les barbares du quotidien et les stigmatisations de son peuple.

« Dressées face à l’adversité pour affirmer leur propre pouvoir », Betty et ses sœurs aînées, Fraya et Flossie, puisent leur pouvoir dans leur complicité, nourries de rituels et de créations spontanées. Une magnifique ode au pouvoir de l’imaginaire et de la création.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *