Danse

Cendrillon pour les nuls

- temps de lecture approximatif de 6 minutes 6 min - Modifié le 03/09/2016 par Hélèna D.

C'est l'histoire d'une enfant qui se métamorphose en femme... En écrivant son célèbre conte en 1697, Charles Perrault se doutait-il que Cendrillon serait si largement reprise à la scène ? Une dramaturgie simple, du merveilleux, un happy end... Des ingrédients qui ont séduit tous les publics et inspiré nombre de chorégraphes et danseurs.

Cendrillon, chorégraphie de Vladimir Vassiliev. Ballet du Bolchoï. Paris. Opéra Garnier. 1992 / Daniel Cande. Source : gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France
Cendrillon, chorégraphie de Vladimir Vassiliev. Ballet du Bolchoï. Paris. Opéra Garnier. 1992 / Daniel Cande. Source : gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

Le conte de Cendrillon et sa symbolique

A la mort de son père, Cendrillon devient la servante et la souffre-douleur d’une infâme marâtre et de ses 2 demi-sœurs.
Le roi décide de marier son fils. Il organise un bal auquel sont conviées toutes les jeunes filles du royaume.
Tandis que les 2 jeunes filles et leur mère se rendent au château, sa marraine, la fée pare cendrillon d’une robe de princesse et transforme une citrouille en carrosse. Elle lui donne la permission d’aller au bal jusqu’à minuit.
Le prince tombe immédiatement amoureux de la belle inconnue, mais Cendrillon, entendant les 12 coups de minuit, s’enfuit. Dans sa fuite, elle perd une pantoufle de verre.
Le fils du roi fait savoir qu’il épousera la jeune fille à qui appartient la pantoufle de verre. Cette dernière est donc essayée par toutes les jeunes filles des environs, de la plus noble à la plus modeste, il ne reste plus que Cendrillon… Elle épousera le fils du roi…

Le conte de Cendrillon présente le passage de l’état enfantin à l’état adulte.
L’essai de la pantoufle a une connotation sexuelle évidente, très adoucie dans certaines versions, très appuyée chez les frères Grimm (les méchantes sœurs se mutilent les pieds et saignent abondamment pour tenter de chausser la pantoufle…).

Versions chorégraphiques de Cendrillon

-Cinderella : ballet en trois actes / réal. de Thomas Grimm / Paris Opera ballet / chorégraphie de Rudolf Nureyev / 2008

Dans la lignée des grandes chorégraphies de Cendrillon, notamment celle créée en 1948 par Frederik Ashton, en 1986 Rudolf Noureev adapte le conte et transpose l’action de Cendrillon à Hollywood.
Les décors de Petrika Ionesco sont loin de l’univers de Perrault. Après une première réaction hostile, ils séduisent Rudolf Noureev.
Cette interprétation du conte, tantôt grotesque, tantôt tragique, présente de grandes difficultés pour les danseurs. Ceux-ci doivent mettre en avant des qualités d’acteurs, mais aussi faire preuve d’une aisance technique rare (aussi bien en danse classique en pointes, qu’en claquettes ou en danse de salon en talons hauts).
Version extrêmement rafraîchissante de Cendrillon !

- Cendrillon / réal. Mans Reuterswärd / chorégr. Maguy Marin / Opéra national de Lyon / 2002
En transposant le conte de Cendrillon Maguy Marin et sa décoratrice Montserrat Casanova ne détruisent pas le merveilleux, mais elles donnent à cet univers onirique la profondeur mélancolique de l’innocence perdue.
Sorte de révolution pour le Ballet de l’Opéra de Lyon. Cendrillon et les siens deviennent des poupées grandeur nature, le visage masqué, la démarche hésitante.
La Cendrillon de cette version se révolte plutôt qu’elle ne subit. Maguy Marin s’interroge ainsi sur la part d’enfance en chacun de nous.
Voir un extrait vidéo sur numeridanse.tv

- Cendrillon : the Kirov Ballet / chorégraphie et mise en scène Konstantin Sergeev / 2007
Toute la magie du Ballet Kirov dans le plus féérique des ballets de Konstantin Sergeev !
Le chorégraphe signe lui-même cette joyeuse réalisation cinématographique, et en profite pour s’en donner à cœur joie en laissant libre cours à toutes les fantaisies et effets visuels. Les décors et les costumes sont somptueux…
Le rôle de Cendrillon est tenu par la grande ballerine russe Gabriella Komleva.

- Cendrillon / réal. et chorégr. de Jean-Christophe Maillot » / scénographie d’Ernest Pignon-Ernest / Ballets de Monte-Carlo / 2008
« Cendrillon n’est pas simplement un personnage de conte de fées, disait Prokofiev, mais aussi un être vivant, qui ressent, vit et dont le destin nous émeut.
A l’instar de cette vision essentiellement humaine, Jean-Christophe Maillot joue du merveilleux et du naturel. Guidée par le souvenir de sa mère, Cendrillon trace sa route, à la recherche de reconnaissance et d’amour
« .
(Source : numeridanse.tv)
Voir un extrait vidéo sur numeridanse.tv

- Cendrillon : Ballet recyclable / Lafeuille Philippe / 2011
« Avec beaucoup de poésie, des costumes inventifs et une danse de belle qualité, Philippe Lafeuille revisite Cendrillon et le transforme en une fable écolo qui prône la créativité pour recycler nos déchets et nous faire rêver à un autre monde. » Source
Voir un extrait vidéo sur numeridanse.tv

- Cendrillon / Thierry Malandain / Malandain Ballet Biarritz / 2013 [Extrait vidéo sur numeridanse.tv]

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *