Les maisons sous terre

Une visite immobilière

- temps de lecture approximatif de 11 minutes 11 min - par NJB

Les humains n’ont jamais manqué d’imagination pour bâtir de façon insolite. Même sous terre, ils ont inventé des façons de se loger. Voyons les formes diverses que cela peut prendre.

Colina_de_Hobbiton
Colina_de_Hobbiton Par tara hunt from San Francisco, USA — In Hobbiton, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3560234

Les habitations souterraines, évidemment très différentes selon les périodes de l’histoire, ont comme point commun une visée protectrice. Protection contre les attaques. Protection contre le climat grâce aux propriétés thermophysiques de la terre qui permettent de tempérer la chaleur de l’été et le froid de l’hiver. Protection contre les intempéries aussi.

Aujourd’hui, face à la pression démographique et au manque de place, des projets architecturaux et urbanistiques d’envergure voient le jour dans les sous-sols de Mexico, Séoul, New-York, Paris, etc.

Dans le privé aussi, des habitants investissent le filon. Les exemples  ne manquent pas. Il suffit de taper « maison enterrées » sur un moteur de recherche pour trouver toutes sortes de vidéos, de photos, d’articles, témoignant des expérimentations en cours. Il y en a pour tous les goûts : les options technophiles, la formule terre-paille-pneus-vieux-tee-shirt qui donne toujours de bons résultats, le terrier pop culture façon Hobbit, le repaire souterrain du bricoleur taciturne, des maisons très sophistiquées aussi et puis les tentatives survivalistes de ceux qui se préparent, dans une panic room ou carrément dans un immeuble bunkerisé, à ne pas manquer la fin du monde.

A côté de ces façons contemporaines de squatter les profondeurs, il y a le traditionnel, le long cours historique. Autrement dit le troglodyte du Val de Loire ou du bout du monde, le souterrain pharaonique ou la ville ancestrale écossaise. Ces aménagements étant toujours des façons de s’accommoder de l’environnement naturel.

N’oublions pas enfin la figure du précurseur. L’inventeur, l’architecte, l’artiste qui sur son carnet du sous-sol échafaudera le plan qui provoquera, on ne le saura que plus tard, un changement d’échelle.

Cet article n’a pas la prétention de proposer un recensement exhaustif de ces modes d’habitat. C’est juste une visite au gré des tendances. Une soirée diapo underground en somme.

Quelques villes souterraines au cours de l’histoire

  • Skara Brae en Ecosse

Ce village néolithique a été construit il y a presque 5000 ans (Britannica  en anglais ; Unesco en français)

Image illustrative de l’article Skara Brae

Skara Brae – par Dr. John F. Burka – Wikimedia

  • Beiying en Chine

Dans ce village de la province du Henan, on trouve ces habitations construites en sous-sol, les maisons sous terre  DIKENGYUAN (site en anglais)

Ces villes souterraines de Cappadoce permettaient d’héberger des milliers de personnes. 

File:Derinkuyu Underground City 9910 Nevit Enhancer.jpg

Cité souterraine de Derinkuyu, Cappadoce, Turquiepar Nevit Dilmen (Wikimedia commons)

  • Coober Pedy en Australie

La ville souterraine de Coober Pedy en plein désert en Australie ( Géo ) fut à l’origine créée pour protéger des chaleurs extrêmes les exploitants du vaste filon d’opale découvert là-bas.

Fichier:Serbian Orthodox Church in Coober Pedy.jpg — Wikipédia

L’église orthodoxe Serbe de Coober Pedy – Wikimedia Commons

Coober Pedy – Wikipédia

Maisons troglodytes dans le monde

Ils sont le résultats des aménagements de souterrains creusés pour l’exploitation du tuffeau. On extrayait cette roche pour construire des maisons, des églises ou des châteaux. Les cavités ainsi créées ont plus tard été occupées.  Dans le Périgord, ce sont des grottes naturelles qui ont été ensuite habitées.

Fichier:Louresse-Rochemenier site troglodytique (10).JPG

Ancienne étable troglodytique à Rochemenier, Louresse-Rochemenier, Maine-et-Loire- photos Père IGOR- Wikimedia Commons

  • Art troglo par Olivier Huet, association Ar’site, 2020 :

  • Exposition Troglo du monde

Elle a été réalisée par association Ar’site, en 2020 à la Maison du Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine

  • Maymand en Iran

File:Maymand village.jpg

Village de Maymand, un village du comté de Shahr-e Babak de la province de Kerman.par SM MIRHOSSEINI, Wikimedia commons

  • Le monument national Bandelier au Nouveau-Mexique.

Ces troglodytes ont été aménagés par les Anasazi, civilisation amérindienne ancêtre des Indiens Pueblos

cliff dwellings Bandelier, New Mexico, USA par byrdiegyrl, Flickr, Wikimedia commons

Des architectes précurseurs du XXe siècle

On peut notamment citer parmi les architectes créateurs de concepts de maisons souterraines les américains Malcom Wells et Michael Reynolds.  Pour ce dernier, les maisons ne sont que simplement semi-enterrées ou encastrées dans des parois de terre. On retrouve ces personnages dans un article complet d’Adam Bobbette, Utiliser le sol comme abri, du Centre Canadien d’Architecture publié au départ en 1973 à l’occasion de l’exposition “Désolé plus d’essence”. Il retrace l’histoire des architectes américains innovant sur la construction de maisons souterraines.

Malcolm Wells, the Pioneering 'Underground' Architect, Dies | 2010-01-08 | Architectural Record

  • Michael Reynolds

L’architecture utilise des déchets comme matériaux, cela donne les  Géonef ou  Earthship  ( Utiliser le sol comme abri )

File:G2 Global model Earthship Taos N.M..JPG

Earthship passive solar home à Taos County, Nouveau Mexique, Etats-Unis, Wikimédia Commons

  • Guy Rottier (1922-2013)

Impossible de passer à côté de l’architecte et ingénieur collaborateur de Le Corbusier qui a lui aussi imaginé des possibilités de vivre sous la terre. (Les maisons enterrées de Guy Rottier, une immersion dans une nature domestiquée , La cité de l’architecture)

Projet théorique de maison enterrée “serpent” : plan masse, plan, coupe et élévation de la solution en terre stabilisée et sculptée, août 1979. Gouache sur papier fort. Fonds Guy Rottier. Sur Site de Cité de l’architecture et du patrimoine

Des villes souterraines contemporaines

Plusieurs grands projets à travers le monde ont vu ou sont en passe de voir le jour. (L’obs, Urban Hub, France Info )

Dans ses souterrains survit le “peuple-taupe” comme on l’appelle parfois et comme l’a montré Chantal Lasbats dans son documentaire Dans les entrailles de New-York (Culture Monde, France Culture).

L’habitat individuel souterrain aujourd’hui

  • La maison dôme de Paula et Bill Lishman en Ontario

C’est un exemple abouti d’une maison souterraine qui résout le problème de la lumière naturelle grâce à la conception réussie de puits de lumières.

Maison dôme de Paula et Bill Lishman, par Nicolás Boullosa, Flickr

Une visite en vidéo de la maison dôme de Paula et Bill Lishman, par Kirsten Dirksen

  • Les maisons Hobbits

La construction de maisons Hobbit pour le film adapté du roman de Tolkien a suscité des envies.

File:HouseIntheLapofNature.jpg

Maison hobbit sur le tournage de la trilogie du Seigneur des anneaux, Wikimédia Commons

Christophe, un concepteur de maison Hobbit dans l’Aisne :

  • Les maisons bunkers

Les projets de maisons-bunkers souterraines sont nombreux. Parmi d’autres on peut voir ce reportage de France TV sur le sujet :

Des livres à la bibliothèque pour aller plus en profondeur

Architecture de l'errance / Guy Rottier

 picture   picture

   picture    picture picture

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.