La Sylvothérapie ou la pratique des bains de forêt

- temps de lecture approximatif de 6 minutes 6 min - par Département Sciences

Si, pour fuir les températures caniculaires de l’été, l’envie vous prend d’aller vous promener en forêt, vous aurez peut-être l’occasion de rencontrer ces adeptes de la Sylvothérapie. Cette pratique qui consiste entre autres à faire « des câlins aux arbres », promet toutes les vertus aux citadins désireux de se reconnecter avec la nature. La forêt, une pharmacie à ciel ouvert !

Image Pixabay
Image Pixabay

Pinterest

Petit traité de Sylvothérapie : l’appel de la forêt

Cette thérapie par les arbres, nous vient du Japon, où elle est communément appelée «Shinrin-Yoku». Les américains parlent de «Tree Hugging» et nous, nous l’avons baptisé «Sylvothérapie»

Inspiré de la culture nippone, le Shinrin-yoku, que l’on peut littéralement traduire par « bain de forêt » consiste à s’immerger dans une forêt en prêtant attention à ses sens et au moment présent. Créée dans les années 80, par le ministère japonais de l’agriculture de la forêt et de la mer, cette thérapie a pris son essor au fil des ans. L’objectif est de passer du temps en forêt, pour se ressourcer et se relaxer.

Pixabay

Comment pratiquer le Shinin Yoku en forêt selon le Dr Qing Li, médecin immunologiste à Tokyo :

  • N’emportez ni téléphone, ni appareil photo, ni musique, ni aucune autre source de distraction
  • N’attendez rien de particulier
  • Ralentissez la cadence, oubliez le temps
  • Concentrez-vous sur l’instant présent
  • Trouvez un endroit où vous asseoir 
  • Remarquez ce que vous entendez et voyez
  • Prenez note de ce que vous ressentez
  • Restez si possible 2 heures.

Freepik

Effet de mode ou nouvelle thérapie ?

La forêt, un lieu où l’on peut à tout moment trouver détente et repos, où l’on peut se recentrer et refaire le plein d’énergie et de santé. C’est la redécouverte d’une pratique séculaire dont chacun a pu ressentir les bénéfices.

Dès le 19ème siècle, des cures sylvatiques ont été développées pour les personnes souffrant de tuberculose dans certains pays nordiques. A la même époque, la France s’intéresse au climat des forêts landaises pour la santé de ces patients.

Nous savons tous à quel point cela fait du bien d’être dans la nature, et ce, depuis des millénaires. Les sons de la forêt, la senteur des arbres, les rayons du soleil à travers les feuilles, l’air frais et non pollué – tous ces éléments contribuent à notre bien-être. Ils diminuent notre stress et notre inquiétude, nous aident à nous détendre et à avoir les idées plus claires.

C’est aussi le postulat de la biophilie. Au cours de l’évolution, l’espèce humaine s’est développée au contact de la nature. Le biologiste britannique Edward O. Wilson explique que l’être humain a une tendance innée, inscrite génétiquement, à rechercher les connexions avec la nature et d’autres formes de vie, ceci dans le but d’assurer la meilleure adaptation possible.

Freepik

Le point de vue des scientifiques sur le pouvoir de guérison des arbres 

Des recherches scientifiques au Japon ont confirmé qu’il y avait bien au moins une corrélation, et parfois un lien de causalité entre le fait d’être en forêt et des améliorations de la santé de l’organisme, tant sur le plan psychologique que physiologique.

Au début des années 2000, des chercheurs japonais les professeurs Qing Li et Yoshifumi Miyazaki, sont parvenus à démontrer qu’une marche lente en forêt a des effets physiologiques mesurables sur notre immunité naturelle, notre pouls, les battements de notre cœur, notre taux de cortisol (l’hormone du stress) ou notre humeur. Après celle des japonais, d’autres recherches ont été pratiquées : en Allemagne, aux Etats-Unis, en Suède et en Finlande. Les chercheurs sont biologistes, médecins, neuroscientifiques, psychologues environnementaux, ingénieurs forestiers, animateurs d’écoles forestières ou de jardinage thérapeutique.

Les chercheurs français ont des avis plus nuancés. Les effets mesurés sur l’anxiété, les niveaux de dépression, le bien-être en général après une marche en forêt sont solides. La respiration s’améliore, le rythme cardiaque ralentit : la nature a bien ce pouvoir apaisant, et l’absence de bruits, de pollution, sont positifs pour la santé. Mais ces bienfaits, on les observe aussi dans d’autres environnements ! Et l’effet physiologique des arbres et des phytoncides (huiles essentielles) qu’ils dégageraient sur notre corps n’est pas prouvé. Rien ne permet d’affirmer qu’ils feraient baisser les hormones du stress, dont les mécanismes sont encore mal connus.

Le pouvoir guérisseur des arbres reste encore un peu mystérieux.

Mais les arbres ont tout de même des bienfaits avérés : dépollution des villes, protection contre la canicule, amélioration de l’humeur et de la santé… La liste de ce que nous devons aux arbres est longue. Si l’on y ajoute l’aspirine, extraite du saule, et le taxotère, anticancéreux issu de l’if,

on aurait presque envie d’embrasser un arbre !

 

Une véritable poussée verte dans l’édition 

Tout a commencé par le succès d’un livre, sorti en 2017, et racontant La vie secrète des arbres. Ce monde inconnu décrypté par un forestier allemand, Peter Wohlleben, est rapidement devenu un best-seller.

Une forme de pensée a été plantée qui, une fois enracinée a donné naissance à une véritable poussée de littérature verte en librairie.

Les éditeurs ont publié à profusion sur cette nouvelle médecine de la forêt :

 

            Pascale d' Erme - Natura - Pourquoi la nature nous soigne et nous rend plus heureux.      Isabelle Saget - Au bonheur des arbres - Comment ils nous ressourcent et nous font du bien.

 

Jacques Tassin - Penser comme un arbre.     Vincent Karche - Les 12 sagesses des arbres.       The Mindfulness Project - Un bain de nature - 70 activités pour se reconnecter en pleine conscience.      Eric Brisbare - Un bain de forêt.

 

Jean-Marie Defossez - Sylvothérapie, le pouvoir bienfaisant des arbres - Retrouver son énergie et se ressourcer.      Bettina Lemke - Le Petit Livre des bains de forêt - S'initier à la sylvothérapie pour se ressourcer.     Annette Lavrijsen - Shinrin yoku - La forêt qui guérit le corps et l'esprit.     Qing Li - Shinrin Yoku - L'art et la science du bain de forêt.

 

Jorn Viumdal - L'effet Skogluft - Air des forêts.      Georges Feterman - Histoires d'arbres remarquables.      Laurence Monce - Ces arbres qui nous veulent du bien - A la découverte des bienfaits de la sylvothérapie.      Jim et Antonin Gallo - Détox.

 

 

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *