A redécouvrir

Hearing solar winds (A l’écoute des vents solaires) / David Hykes 1987

- par Département Musique

David Hykes est bien plus qu'un musicien. Non seulement chanteur et compositeur il s'attache en outre à explorer les résonances entre la musique sacrée, les pratiques contemplatives, et l’harmonisation profonde en matière de santé et de bien être. Il fonde en 1975 l'Harmonic Choir.

David Hykes
David Hykes

Il collabore en 1979 à la musique du film  “Rencontres avec des hommes remarquables” de Peter Brook, qui évoque la vie du mystique Georges Gurdjieff. Ses recherches sonores l’amènent à se familiariser avec la musique de l’Asie centrale, particulièrement le Tibet et la Mongolie et nourissent sa quête d’une musique contemporaine qui se fasse l’écho de ces traditions anciennes. Il est principalement attiré par le chant « höömi » (littéralement « chant de gorge ») de Mongolie, une technique au moyen de laquelle un chanteur produit simultanément deux ou plusieurs notes , c’est-à-dire une note fondamentale et les harmoniques qui en sont issues. La voix devient ainsi une sorte de prisme sonore qui « réfracte » le son dans un rapport ordonné de fréquences. Bien au delà de l’aspect purement musical ou sonore il s’agit d’une quête spirituelle visant à harmoniser l’être et approcher l’ordre mystique de l’Univers.

L’album « Hearing solar winds » demeure emblématique de l’oeuvre de David Hykes et a largement contribué à populariser le chant diphonique. Cette polyphonie intrinsèque de la monodie devient un matériau de choix pour de multiples explorations. Les sept chant-eurs / euses du choeur, en faisant varier subtilement les hauteurs et les timbres en fonction de la modification des cavités de résonances et des parties du corps tissent une richissime  polyphonie. Le travail sur les micro-intervalles est particulièrement remarquable et l’oreille se régale des glissandi chatoyants qui font miroiter, font et défont, mille accords éphémères et insaisissables. Le tout est nimbé d’une aura unique, générée par l’atmosphère magiquement réverbérante de l’Abbaye du Thoronet [enregistrement de 1982].

Voir au catalogue

Arc descents :

 

Two poles : ascent :

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *