Libérée, délivrée...

La musique libre : évadez-vous !

- temps de lecture approximatif de 4 minutes 4 min - Modifié le 20/04/2020 par Stéphanie B.

Durant cette période de confinement rien de tel que de la musique (qui plus est libre) pour s’évader, voyager et se détendre !

Musique
Musique

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de musique libre mais sans savoir exactement de quoi il en retourne et où en trouver.

Libre mais libre de quoi ?

Par libre, nous entendons souvent abusivement « Libre de droits d’auteur » or ce n’est pas exactement ça. Une œuvre libre c’est une œuvre pour laquelle son auteur aura choisi librement les droits qu’il souhaite lui voir appliquer et dans quelles conditions. Il appartient à chaque créateur d’en préciser les modalités de diffusion, copie, distribution, modification…

Il existe six licences distinctes que les auteurs ont la possibilité de cumuler et combiner selon leur volonté.

Ces différentes licences sont détaillées sur le site Creative Commons.

Licences CC

Licences

Pour quelle raison libérer sa musique ?

Certains auteurs font ce choix car ils souhaitent garder une certaine indépendance par rapport à l’utilisation qui est faite de leurs œuvres et défendent un art circulant et se diffusant librement.

En effet la SACEM (Société des Auteurs Compositeurs et Éditeurs de Musique), organisme de collectage des droits pour le compte des auteurs de musique a, en France, un quasi monopole. Jusqu’en 2010, il n’était pas possible pour les auteurs ayant déclaré leurs œuvres à la SACEM de les diffuser librement si ce n’était sur leur site personnel. Depuis une dizaine d’année ils peuvent autoriser à ce que leurs créations soient diffusées librement, ce dans un contexte non commercial (NC).

Précisons que la SACEM a pour mission de collecter et répartir les droits d’auteurs de ses différents membres. À ce titre, toute organisation (salle de concert, festival, boutique, bibliothèque…) diffusant de la musique dont les auteurs sont membres de la SACEM doit s’acquitter d’une somme forfaitaire auprès de cette dernière.

Or cette nécessité peut, selon les budgets, empêcher la diffusion musicale. Ce qui n’est pas forcément souhaitable pour l’ensemble des musiciens.

Les artistes édités par les majors (Universal, Sony et Warner) perçoivent des salaires importants de la part de la SACEM car ils sont en général largement médiatisés : radio, télévision… Mais ceux n’ayant pas cette visibilité-là et évoluant dans un périmètre plus restreint ont pour principal revenu les concerts et sont gagnants à ce que leur musique soit diffusée largement et librement.

Où trouver de la musique libre ?

Les musiques libres évoluent en sous-terrain et n’ont que très peu de visibilité pourtant elles sont nombreuses, intéressantes, diversifiées et il y en a pour tous les goûts.

Alors pour les valoriser des bibliothécaires de la Médiathèque de Pacé, en Bretagne, ont décidé en 2012 de créer un site internet intitulé Ziklibrenbib dans lequel ils chroniquent régulièrement des albums de musique libre. Depuis ils ont été rejoints par des bibliothécaires de tout l’hexagone.

Tous les ans, ce collectif organise une élection. La sélection est constituée d’une quinzaine de titres et tout le monde est invité à écouter et voter pour ses trois titres préférés.

C’est une sélection riche et variée, pour l’écouter et voter c’est ici : Élection Ziklibrenbib 2020

 

Nous avions déjà valorisé cette action sur l’Influx en 2017 dans l’article Ziklibrenbib.

Si vous êtes à la recherche de musique libre pour le plaisir de la découverte ou encore pour illustrer une vidéo ou tout autre projet, voici quelques sites en proposant à l’écoute et à l’achat :

  • Sur Youtube, il y a possibilité de filtrer : faire une recherche puis aller dans filtrer > fonctionnalités > Creative commons

 

  • Nous retrouvons cette même fonctionnalité sur Soundcloud :

  • L’association Framasoft valorise la culture libre et propose de nombreux services dont Framazic

Dogmazic

Label « Au bout du fil »

Nous espérons que cette liste (non-exhaustive) vous permettra de passer quelques belles heures d’écoute !

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *