À redécouvrir

EL MICHELS AFFAIR – Enter the 37th chamber (2009)

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - Modifié le 01/07/2016 par La COGIP

El Michels Affair est une affaire de funk et de soul. Et même de Truth & Soul, du nom du label basé à Brooklyn qui en abrite les disques.

 

  Le projet piloté par Leon Michels a vu le jour au début de la première décennie 2000, et s’est spécialisé dans la retro soul / retro funk, reproduisant amoureusement sans les singer les sonorités chaleureuses des années 1960 et 1970, aux arrangements luxuriants.

L’album « Enter the 37th chamber » compile des reprises, ou plutôt des adaptations instrumentales de titres du groupe de rap Wu Tang Clan. La réinterprétation des ‘beats’ construits par RZA (producteur en chef du WTC) à partir de samples de morceau soul et funk de ces mêmes années 1960 et 1970 fait tout le sel de cet exercice de style. El Michels Affair rejouent sur de ‘vrais’ instruments ce qui a été digéré et restitué façon puzzle par le beatmaker. Ils en étirent les boucles, et tordent les thèmes dans des variations inattendues. Lorsqu’on connaît déjà bien les morceaux (et c’est le cas de beaucoup d’amateurs de rap, tant l’album du Wu Tang Clan qui inspire ces ré-écritures est iconique), l’effet produit est troublant.

Un très bel hommage palimpsestueux rendu à la musicalité des instrumentaux hip hop en général et au génie de RZA en particulier.

Voir dans le catalogue

Exemple :

La version d’El Michels Affair

… du titre produit par RZA (sur un album de Raekwon)

…samplant entre autres Booker T & The MG’s (un sample chanté absent de la version d’El Michels Affair).

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *