Chasseurs d'images

La chapelle de Moifond, à Pusignan

Photographe : Boursier, Jean-Pierre, 1942-....

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - par B. Yon

Pusignan doit son nom à Pusinius, un lieutenant de César établit sur le site à l’époque romaine. Les traces d’un fort romain, au lieu-dit le Pavillon sont encore visibles aujourd’hui. Ce fort était un poste de défense et constituait une base militaire afin de protéger le site et de surveiller l’importante route reliant Lyon à Crémieux, point stratégique des échanges commerciaux à cette époque.

Pusignan, chapelle de Moifond, 12e siècle
Pusignan, chapelle de Moifond, 12e siècle

Au XIIe siècle est bâtit un château et une église paroissiale. Ne subsiste aujourd’hui que la petite chapelle, dites « chapelle de Moifond », du nom du hameau qui a été, au XIXe, rattaché à la commune de Pusignan.

Cette chapelle, au centre du cimetière, est inscrite aux monuments historiques depuis mars 1982. Construite au XIIe siècle, elle est la seule église paroissiale romane encore debout dans tout l’est-lyonnais, ce qui explique l’importance de sa préservation, et les restaurations successives dont elle bénéficie. Le premier chantier, en 2013, essentiellement concentré sur la consolidation du bâtit extérieur, a permis de découvrir de nouvelles fresques qui étaient cachées sous des couches de plâtres et de peinture. Après un long travail de restauration et ces trésors remis à jour, cette petite chapelle a pu bénéficier d’une autorisation de la DRAC pour intégrer un circuit électrique, permettant ainsi de proposer des animations sons et lumière aux publics.

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *