logo-article

Sous l’empire d’amour

Marie-Claude Chappuis (mezzo-soprano)

L’air de cour est un genre qui naît en France à la fin du XVIe siècle et qui va s'épanouir jusqu'au milieu du XVIIe siècle où il disparaîtra assez rapidement.

 

Généralement écrit pour voix et luth il est de forme strophique. Sa simplicité, qui vise à favoriser la compréhension du texte est contrebalancée par la richesse de l’ornementation, qui vise à briller, séduire. L’air de cour évoque avec prédilection les délices désincarnées de l’amour mais également des plaisirs plus prosaïques et plus palpables. Il s’agit de divertir un public de qualité qui sait gôuter aux joies de l’existence sous toutes ses formes.

Pour ce programme anthologique la mezzo-soprano suisse Marie-Claude Chappuis s’adjoint le luth raffiné de  Luca Pianca. Au menu : Jean-Baptiste Lully, Étienne Moulinié, Michel Lambert, Gabriel Bataille … qui sont parmi les compositeurs les plus représentatifs de ce genre galant.

Le timbre fruité et si particulier de Marie-Claude Chappuis, ainsi que sa délicate et irréprochable diction  sont en parfaite adéquation avec cet art subtil. On se pâme – que de grâce ! – dans la touffeur  des amours de salon.  Et l’élégance altière de ce beau monde vient parfois trébucher, pour le plus grand bonheur de l’auditeur, avec une verve comique et truculente sur l’ombre lascive et priapique d’un satyre cornu et très harrasseur (pour rire), ou le hoquet final d’un air à boire fort aviné ( « qui veut chasser une migraine »).

De belles pièces pour luth solo viennent agréablement s’intercaler entre les différents airs et concourent au charme de ce beau récital.

 

Goûtons un doux repos / Michel Lambert

 

Un satyre cornu / Gabriel Bataille

 

Chaconne / Jacques Bittner

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *