logo-article

Rock français

Decibelles

Attention bombe rock et tuerie vénère, au standing in-ter-na-tio-nal, en français et par des français-es, que dis-je encore mieux : des lyonnais-es.

Ecorché et classieux, bourrin et félin, tel est enfin, -oui on l’a enfin trouvé, il existe ! le Rock français. Il s’appelle Decibelles, du nom d’un trio noise/indie-punk lyonnais, actif depuis une quizaine d’années. Confié au grand sorcier de studio, Son Altesse Sonique Steve Albini (à la guitare de Shellac, à la console pour Nirvana, Pixies ou Mogwai), il sort sous forme d’un 2è album fracassant, une claque aller-retour et encore s’il vous plaît.

On y retrouve donc le cristal barbelé à 6 cordes, la basse uppercut-groovy et la batterie bien claquée façon Shellac (dont -mais tiens donc- Decibelles assure des 1ères parties). Mais il y a plus : des paroles qui font mouche dans le chant, entre féminisme rageur et mélancolie agressive, laissant filtrer sur certains morceaux des couleurs pop.
Ca fait vraiment pas semblant de s’énerver, ça tricote comme ça tabasse, en finesse, et ça n’oublie pas de chanter ou de raconter, c’est la formule magique de Rock français. Vive le Rock français !

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *