logo-article

Quatuors pour cordes et bruitages animaliers

Figure originale, Denis Frajerman fait ses armes de bassiste et compositeur dans le groupe décalé et contemporain Palo Alto avant de fonder l’insolite Frajerman String Quartet.

Quatuor « à cordes » donc, mais lesquelles ? La formation  accueille à l’endroit du deuxième violon une basse électrique, et agrémente encore son effectif inouï par des moyens électroacoustiques. Difficile dès lors de décrire cette musique nécessairement et volontairement indescriptible. La base en est fondamentalement classique et d’inspiration ouvertement minimaliste et répétitive.

Mais il y a plus. On croise également  dans ce laboratoire, au fil des malicieux quatuors, des échos balkaniques (organum chaloupé des bords du Bosphore ?), une walking basse facétieuse limite groovy, d’étranges percus (claves égarées ou bien clignotant de voiture ou métronome ?), divers bris et chuchotements (pour une fois que l’acousmatique n’est pas chiante),  de suaves chants d’oiseaux et de sinistres grognements (d’animaux non identifiables), quelques trouvailles mélodiques bien troussées et des ratons laveurs.

Bref une ambiance, un climat. Un talent expérimental à coup sûr. Parfois la beauté de l’unité stylistique procède étrangement de l’art de l’hétéroclite.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *