logo-article

Le coffre

Jacky Schwartzmann et Lucian-Dragos Bogdan

Roman policier écrit à quatre mains.

Alors que le Français (Lyonnais) Schwartzmann narre le volet hexagonal de l’enquête, le Roumain Bogdan retranscrit ce qu’il se passe en simultané dans les Carpates.

L’alternance des deux styles d’écriture est très fluide et sublimée par la forte personnalité de chaque auteur.

Ainsi Schartzmann, avec sa gouaille et son parler direct, nous plonge dans les coulisses parfois suintantes d’une enquête criminelle.

Tandis que Bogdan nous fait découvrir son pays à travers les yeux d’un flic un peu mélancolique.

Une belle réussite pour ce polar très court qui se lit quasiment d’une traite, comme on suivrait une conversation.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *