logo-article

La traverse

Baudoin, Edmond

« Nous respirons le même air Nous aspirons au même bonheur J'aimerais qu'une même terre Nous laisse les mêmes chances. »

A chacun sa manière d’ouvrir un livre, à chacun son premier regard et sa première émotion.

 

En ce qui concerne la traverse , c’est le graphisme qui, de suite, sublime les yeux.

Oui, Edmond Baudoin est un virtuose de l’art pictural.

 

https://ciaovivalaculture.files.wordpress.com/2020/01/la-traverse-3.jpg

On ressent, aux premiers regards, la force, les mouvements, la plénitude, le voyage, les sentiments divers de la Nature, de la montagne et des hommes.

https://www.canalbd.net/img/couvpage/76/9782844147769_pg.jpg

 

La densité variable du tracé en noir et blanc, les intensifications du trait, créent une œuvre captivante.

 

Puis vient le récit, où le thème unificateur est :

 

« Comment transformer la mort en vie ». ?

 

L’origine du récit est une rencontre par hasard d’Edmond Baudoin d’une fille (Lou) et d’une mère (Mariette). Ces dernières ont choisi la marche à travers les montagnes, les déserts, les terres sauvages à travers le monde pour donner un sens à leurs vies.

 

Ce sens, elles l’avaient perdu suite à la mort du père, du mari.

 

Edmond Baudoin rend hommage à ces femmes.

Et de ce récit de refus de la folie, de l’oubli, l’auteur s’interroge lui-même. Il parle de sa vie, de ses rencontres, d’humains disparus dont l’esprit demeure.

 

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn%3AANd9GcSnK321_hCBW2ZEgycma76IJ3V-RgmntE8uYPjxv5uFzWmVmD15

Et de cette extériorisation naîtra l’espoir.

 

Et il est évident que pour lui, la marche, la nature, apportent la sagesse.

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *