logo-article

La fille du taxidermiste

Mosse, Kate

"Dans le cimetière de l’église L’on voit marcher en procession La morne file des âmes condamnées"

« En blancs linceuls ils parcourent les ténèbres
Dans un implacable silence. »

Sussex, 1912.

Le village se prépare à la montée des eaux. La marée va être la plus terrible de la saison.

Les superstitions perdurent en ces temps où la nature devient dévastatrice.

Connie Gifford vit avec son père dans une vieille bâtisse.
Connie est la fille du taxidermiste, sa maison était, jadis, un musée.
Connie pratique toujours l’empaillage d’oiseaux, qu’elle considère comme un art.

Un jour, un cadavre de femme s’échoue, au bord de l’eau, dans le jardin.

Son père, sujet à un alcoolisme profond et dévastateur, part sans avertir.

Mais cela n’est qu’un commencement.

D’autres hommes disparaissent.

Connie veut comprendre mais pour cela, elle va devoir lutter avec elle-même. Connie, enfant, a perdu la mémoire après un accident et ne garde aucun souvenir de l’époque d’avant.

Mais, Connie en est certaine, c’est de ce passé que naîtra la vérité.

Kate Mosse nous livre, ici, un roman a suspense, d’ambiance lugubre et délectable.

La fille du taxidermiste est un roman rythmé, fascinant de mystères et d’interrogations.
La nature boueuse, envahissante, marécageuse, joue un rôle primordial dans le récit.
Un univers fantasque se crée, le tout assaisonné de recettes de naturalisation, selon les époques de cette pratique.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *