logo-article

Johnny Cash

Kleist, Reinhard

« Je vois trop de noirceur dans ce monde. »

I See a Darkness

https://www.bdgest.com/prepages/Planches/JohnnyCash07.jpg

Cette bande dessinée sur Johnny Cash est un régal.

La vie de l’artiste est évoquée en toute simplicité. Cette bande dessinée parle des moments forts de l’existence du chanteur même si elle ne dit pas tout. Mais pour cela, il faut lire d’autres ouvrages, et il n’en manque pas.

 

Le graphisme est très beau. La couleur ne peut être que « noir et blanc ». En effet, il fallait bien respecter le style de l’homme en noir.

La géométrie des cases est assez éclatée, donnant du rythme et de la profondeur au récit.https://www.bdgest.com/prepages/Planches/JohnnyCash08.jpg

Certaines chansons illustrées permettent de rentrer dans l’imaginaire de Johnny.

Le dessin de son visage est captivant, d’une précision remarquable, lorsque Kleist Reinhard évoque l’enregistrement de la chanson légendaire : Hurt.

Hurt
(Blesser)

Je me suis fait mal aujourd’hui
Pour voir si je ressens toujours
Je me concentre sur la douleur
La seule chose qui soit vraie
L’aiguille déchire une emprise
La vieille piqûre familière
Essayer de tout oublier
Mais je me rappelle de tout

Qu’est-ce que je suis devenu?
Mon ami le plus doux
Tous ceux que j’ai connus ont disparu
Finalement
Et je vous l’offre de bon cœur
Mon empire de saleté
Je vous laisserai tomber
Je vous ferai du mal

Je porte cette couronne d’épines
Au-dessus de ma chaise de menteur
Pleine de pensées brisées
Que je ne peux réparer
Sous les tâches du temps
Les sentiments disparaissent
Vous êtes quelqu’un d’autre
Je suis toujours bien ici

Qu’est-ce que je suis devenu?
Mon ami le plus doux
Tous ceux que j’ai connus ont disparu
Finalement
Et je vous l’offre de bon cœur
Mon empire de saleté
Je vous laisserai tomber
Je vous ferai du mal

Si je pouvais recommencer
A un million de miles plus loin
Je me préserverais
Je trouverais une solution.

 

Donc, oui cette bande dessinée est un bel hommage.

A lire sans réserve, et si vous ne connaissez pas l’œuvre de Johnny Cash, empruntez un cd à la disco et ouvrez votre cœur.

 

En prime, une belle chanson de Kent sur l’homme en noir et pour l’anecdote, dans le clip, les illustrations sont de Charles Berberian.

 

Pour en savoir plus sur Johnny Cash allez voir sur l’influx : Bob Dylan et le rôdeur de minuit et Cash unearthed.

 

I See a Darkness

Je Vois Des Ténèbres

 

Tu es mon ami

C’est ce que tu dis

Et donc tu vois

Ce qui est en moi

Souvent, nous avons bu un coup

Souvent, nous nous sommes dit tout

Mais n’as-tu jamais pu remarquer

Quelles idées me hantaient ?

Tu sais que j’ai de l’amour pour tous les gens que je connais

Tu sais que j’ai un instinct de vie ; je m’accrocherai

Mais ne vois-tu pas cette opposition qui, parfois, surgit ?

C’est une affreuse domination qui noircit mon esprit

Et que je vois des ténèbres

Et que je vois des ténèbres

Et que je vois des ténèbres

A quel point je t’aime, le sais-tu ?

Y-a-t-il un espoir que tu

Me sauve de ces ténèbres ?

Bon, j’espère bien qu’un jour, mon pote, ce soit la paix dans nos vies

Ensemble ou séparés, vieux garçons ou maris

Nous pourrons ne plus courir la gueuse et rentrer nos sourires

Eclairer pour ne plus éteindre et ne pas dormir

Mon frère sans égal ; ce n’est pas tout ce que je vois

Oh, non, je vois des ténèbres

Oh, non, je vois des ténèbres

Oh, non, je vois des ténèbres

Oh, non, je vois des ténèbres

A quel point je t’aime, le sais-tu ?

Y-a-t-il un espoir que tu

Me sauve de ces ténèbres ?

 

https://proxy.duckduckgo.com/iu/?u=http%3A%2F%2Fwww.countrycommon.com%2Fwp-content%2Fuploads%2F2017%2F04%2Fjohnny-cash.png&f=1

 

https://proxy.duckduckgo.com/iu/?u=http%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2FvjMZi2XVzEA%2Fmaxresdefault.jpg&f=1

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *