logo-article

I Romanticize

H. Hawkline

H.Hawkline nous propose un album classieux et légèrement irrévérencieux , comme seuls ceux qui ont déjà tout compris à cette histoire de pop savent le faire.

Ce qui surprend à l’écoute de « I romanticize » deuxième essai de H. Hawkline c’est l’elégance de la voix du gallois et cet accent typique, détaché et précieux.

Détaché et précieux, deux adjectifs comme des étendards pour ce musicien qui manie la grammaire  pop avec autant d’aisance que de recul. De la belle pop psyché de Syd Barrett aux excentricités d’un David Byrne et l’electricité post-punk de Television (sur un morceau intitulé « Television » justement), H. Hawkline (aidé par sa compatriote Cate Le Bon) décline des registres connus et en fait son langage propre. Décalé et audacieux, nous disions donc.

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *