logo-article

Déborder

Banjo, trompette, guitare, et contrebasse, avec cet attelage on imaginerait un swing festif à faire gigoter des dreads au festoche...

Sauf que Boucan est un vrai groupe de musiciens aguerris, venus d’horizons variés qui croisent blues-punk, afro-jazz et autres genres de traverse.

Le résultat, finement réalisé par John Parish est un album de chanson poétique, parfois rageuse. La musique invente pour chaque morceau un paysage acoustique, tour à tour ou à la fois bluegrass, jazz, gnawa ou latino.
Ce n’est pas un tour du monde qui aligne les cartes postales, c’est comme un monde nouveau qui se cherche, qui réfléchit. L’énergie, l’abrasion punk affleurent souvent, sans qu’il soit besoin d’en faire des caisses.

On sent des musiciens inspirés et attentifs, qui auraient mis un peu de Tordue et de Bérus au fond de leur verre, avec une espèce de fièvre expérimentale en plus, qui fait sauter le couvercle fanfare-festif-festoche.

« Ca va déborder »

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *