logo-article

Dans l’œil du démon

Jun’ichirô Tanizaki

Plus d’un siècle après sa première publication, Dans l’œil du démon est enfin traduit en France. On y retrouve les thèmes fondateurs de l’œuvre de Tanizaki, à savoir la sensualité et la mort.

Le narrateur, un jeune écrivain, est contacté par Sonomura, un rentier oisif à la recherche de sensations fortes dont il cultive l’amitié. Celui-ci lui dit avoir décodé un message secret contenant une invitation à assister à un meurtre, comme on assisterait à un spectacle. Les deux hommes se rendent sur au lieu-dit et assistent au crime en question commis par une femme qui va immédiatement exercer une fascination malsaine sur Sonomura. Quelques jours plus tard, il la contacte. S’entame alors une danse macabre…

Si l’intrigue pourrait faire penser à un polar, il n’en est rien. Avec ce texte qui rappelle Edgar Allan Poe dans l’écriture, on est plus proche de Jean Genet ou de Maurice Blanchot pour la thématique, puisque le véritable sujet de ce roman est une plongée dans les affres des fantasmes humains et dans les recoins noirs de leur âme. Tanizaki décortique ainsi folie, voyeurisme, empathie et obsession morbide dans cet ouvrage inclassable à l’intrigue toute en tension. Merci aux éditions Picquier pour cette merveille.

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *