logo-article

CQ (2001)

Roman Coppola

Il semble qu’un Coppola en cache toujours un(e) autre. Celui-ci se prénomme Roman. Avec CQ (Seek you), il propose 3 films en 1, 3 genres cinématographiques, le tout avec une fluidité qui révèle un cinéaste accompli et inspiré, comme le soulignent les très intéressants bonus joints au film.

Paris, fin des années 60.

Paul est monteur et assistant-réalisateur sur un film de science-fiction pop à petit budget, Dragonfly, qui

« évoque Barbarella, mais si ce dernier avait été réalisé par Mario Bava période Danger : Diabolik ! Invention, couleurs, psychédélisme… » (source : Festival Lumière 2019)

Un concours de circonstances lui offre la chance de devenir réalisateur du film.

Il doit trouver une fin répondant à la fois aux exigences de la production et à l’idéal du réalisateur initial.

Parallèlement, Paul essaie de tourner son propre film, une autobiographie fictionnelle dans le style de la Nouvelle Vague.

Tout à ses interrogations de cinéaste, Paul peine à concilier création, recherche d’inspiration et vie de couple.

 

Roman Coppola montre, à travers CQ, le cinéma en train de se faire, le questionnement du cinéaste, la recherche d’inspiration, ce qui se transmet des aînés aux cinéastes en devenir…

CQ est une célébration du cinéma avec en son sein un tendre hommage au père, aux pairs.

Un film très plaisant à voir et aussi à revoir tant il est foisonnant.

 

 

CQ de Roman Coppola – distribution :

Jeremy Davies, Angela Lindvall, Elodie Bouchez, Gérard Depardieu, Billy Zane, Dean Stockwell, Sofia coppola…

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thèmes :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *