logo-article

Comment réenchanter le monde

la décroissance et le sacré

Serge Latouche

Le terme « décroissance » est relativement récent dans le débat économique actuel. Mais que désigne-t-il au juste ? Pour Serge Latouche, spécialiste de la question, il s’agit simplement de la fin de l'idéologie de la croissance, qui pénètre aujourd’hui l’ensemble de notre vie sociale et nous fait oublier notre capacité d’émerveillement.

Aujourd’hui l’économie de marché est finalement comme une religion qui nous fait idolâtrer la croissance.

C’est pourquoi dans son exposé, Serge Latouche cherche à « désacraliser » la croissance en la déconstruisant, c’est-à-dire en montrant comment elle a été « bricolée » au fil du temps.

Il nous démontre ainsi que le paradigme de la « croissance » est né de la conjugaison entre la croyance en un progrès infini et l’idolâtrie de l’argent ; par la suite il s’est réellement imposé avec la science économique qui « assoie toutes ces croyances ».

Serge Latouche considère a contrario, que le projet d’une société alternative soutenable et conviviale, porté par la décroissance, est possible. Il vise à sortir du cauchemar du productivisme et du consumérisme, mais aussi à « réenchanter le monde ».

La décroissance n’est pas pour autant une nouvelle religion qui se substitue à l’ancienne, mais simplement une attitude et une attention portée au monde qui permet de retrouver une dimension spirituelle (quoique laïque) de l’homme. La décroissance est finalement un art de vivre.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *