logo-article

Codine

Baujard, Jacques

"Chez nous, on pense à l'envers : à qui offre un sou, demandes-en deux..."

Panaït Istrati, né à Brăila le 11 août 1884 et mort à Bucarest le 16 avril 1935, est un écrivain roumain de langue française, surnommé le « Gorki des Balkans ».

 

Résultat de recherche d'images pour "Codine babelio"

Il fait ses débuts à vingt ans comme rédacteur à Roumanie ouvrière puis se lance dans une vie de voyage et d’errance sur les rives méditerranéennes et à travers l’Europe.

 

L’œuvre de Panaït Istrati réside en une phrase :

« Je suis incapable d’imaginer une histoire que je n’ai pas vécue. ».

 

Figure assez connue de la littérature de l’entre-deux-guerres, Panaït Istrati tombe dans un oubli quasi complet pendant plusieurs décennies.

 

« Istrati décrit l’exploitation impitoyable des travailleurs par une bureaucratie prête à tout pour défendre ses privilèges. ».

 

Résultat de recherche d'images pour "Codine bd"

 

En adaptant Codine, Jacques Baujard et Simon Géliot font découvrir Panaït.

 

Cette bande-dessinée retrace l’amitié entre un enfant (Adrien Zograffi, huit ans) et Codine, un ancien bagnard.

 

 

L’histoire se passe dans les bas-fonds de Braïla en Roumanie au début du XXème siècle.

 

Codine sera le guide d’Adrien. Le grand costaud a trouvé à travers cet enfant, honnête et bien-pensant, une raison de peut-être croire encore à l’humanité.

 

https://www.bedetheque.com/media/Planches/PlancheS_61140.jpg

Mais cela sera-il suffisant pour que Codine échappe à ses vieux démons ?

 

Le graphisme de Codine mélange des traits classiques et plus abstraits. Les couleurs se veulent vives et parfois effacées. Et le tout donne à l’œuvre un bel hommage à Panaït Istrati.

 

http://img.over-blog-kiwi.com/0/14/88/22/20180627/ob_70925c_bd-codine5fevrier18.jpg

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *