logo-article

Celui qui pourrait changer le monde

Aaron Swartz

Introduction de Lawrence Lessig

Militant des libertés numériques, Aaron Swartz était un jeune informaticien surdoué ayant joué un rôle décisif dans le développement des flux RSS (technologie liée au contenu du Web) et des licences Creative Commons (rendant moins restrictif les droits d’auteur sur le net).

Tour à tour considéré comme génie, activiste voire criminel, ce jeune homme n’avait d’autre dessein que de rendre accessible les savoirs à tous au nom de l’émancipation et de la justice.

Cet ouvrage propose un recueil d’articles, d’essais et de conférences rédigés sur son blog entre 2001-2012 où il développe sa pensée. Au travers de ses récits organisés par thèmes tels que la culture libre, l’informatique, la politique, les médias ou la culture, ce boulimique de lecture, curieux de tout ce qui contribue de près ou de loin à la liberté individuelle et sa préservation, témoigne d’une urgence: celle de se prendre en main.

Dans l’introduction, Lawrence Lessig, ami de longue date d’Aaron Swartz, écrit:

« Il ne faut pas considérer ces écrits comme l’œuvre d’un homme qui aurait vu la vérité.(…) Un tel recueil, en somme, ne peut qu’être le tableau d’une vie trop brève.(…) Il nous a trouvés, il nous a touchés et il nous à montré le chemin qu’il pensait, et nous avec lui, probablement, être le meilleur. »

Une vie trop brève pour celui qui « aurait pu » changer le monde.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *