Sampling is Beautiful à New-York

On sample la grosse pomme !

- temps de lecture approximatif de 2 minutes 2 min - par Luke Warm

« Sampling is beautiful » est un concept né en 2017 à l’occasion de Jazz à Vienne et mené par Zajazza et Paul Bourdel (à la réalisation). Chaque numéro a pour vocation de chercher, trouver, retravailler des samples de jazz, soul, musiques du monde,… pour aboutir à la création d’un nouveau morceau.

Zajazza à The Thing (disquaire de Brooklyn)

Appliquée d’abord à la salle Le Périscope et à sa programmation que Zajazza  samplait, cette démarche s’ouvre depuis sur d’autres collaborations comme par exemple au Théâtre des Célestins de Lyon, avec un chocolatier pour créer une tablette originale et la musique qui va avec, un live samplant de la musique classique à l’Auditorium de Lyon ou des ateliers jeune-public avec la Biennale Culture Urbaine de Vaulx-en-Velin.

Mais le nouvel épisode nous emporte cette fois-ci loin de Lyon et part à l’assaut de la grosse pomme, New-York. Prenant comme postulat de départ la recherche (parfois assez folle) de samples chez des disquaires de Manhattan, Brooklyn ou Harlem, cette quête musicale s’enrichit de rencontres avec des figures du hip-hop new-yorkais rappelant la richesse d’une culture associant danse, graffiti (notamment avec un focus sur le mythique 5pointz dans le Queens), jam session, sample et MC.

Sampling is beautiful à New York nous montre au final le travail de création d’un morceau à partir de samples auxquels s’ajoute beat, basse et voix pour un résultat qui nous rappelle l’âge d’or d’un hip hop gorgé de jazz tel que pouvait le produire les Native Tongues (A Tribe Called QuestDe La SoulJungle Brothers…), Gang Starr, Digable Planets ou Dream Warriors.

Un épisode salvateur pour redonner ses lettres de noblesse au sampling.

 

Re-découvrir Sampling is Beautiful en quelques vidéos:

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *