genre musical à découvrir

Metal symphonique…Quand le heavy metal rencontre la musique classique

- temps de lecture approximatif de 4 minutes 4 min - Modifié le 12/06/2021 par Julie

Une alliance étonnante apparue à la fin des années 90 qui divise les metalleux!

violinist-4972270_1920
violinist-4972270_1920 Image par Syaibatul Hamdi de Pixabay

C’est donc dans les années 90 en Scandinavie que ce genre voit le jour. Toujours très populaire dans les pays nordiques, il a aussi su se faire une place de choix en Allemagne, en Italie et même au Brésil. Côté français, le metal symphonique a mis un certain temps avant de se faire une petite place sur la scène musicale! Il faut dire que ce genre souffre d’une double défiance. D’une part les amateurs de musique classique semblent redouter son côté metal, sa batterie puissante, ses guitares saturées. De l’autre, les amateurs de metal – les « vrais metalleux » – n’ont bien souvent que du mépris pour cette musique qu’ils trouvent trop douce, trop accessible…. alors regardons de plus près ce qui caractérise ce genre si controversé…

Le rock symphonique est donc un genre hybride, résultat de l’association de deux univers musicaux en apparence incompatible: le Heavy metal et la musique classique. Un sous-genre qui fusionne claviers, batterie et guitare électrique avec des samples d’instruments à cordes et à vent (violon, piano, violoncelles, flûtes). Certains groupes allant même parfois jusqu’à s’accompagner d’un orchestre symphonique ou philharmonique.

Le chant est une autre caractéristique identitaire du metal symphonique. Le chant féminin y est souvent prépondérant. Ethéré pur voire lyrique, il est souvent en opposition avec les voix masculine qui lui répondent. Celles -ci peuvent être puissantes et aiguës à l’instar du heavy metal mais aussi gutturales. Enfin, la présence de chœurs renforce le côté théâtral et imagé du genre. Car oui, de ces origines scandinaves, le metal symphonique a conservé une appétence particulière pour les univers de la fantasy , du médiéval ou encore de la mythologie et celle-ci se fait largement ressentir dans les compositions.

Mais pour appréhender un genre musical rien ne vaut quelques écoutes… alors jetons nous à l’eau avec quelques-uns des groupes les plus représentatifs !

Commençons par un incontournable: Nightwish. Originaire de Finlande et formé en 1996,  Nightwish est certainement le groupe auquel on pense en premier lorsque l’on parle metal symphonique. Il est sans doute aussi l’un de ceux qui a le plus participé au gain de popularité du genre à la fin des années 90. La voix puissante et maitrisée de Tarja Turunen n’y est sans doute pas pour rien.  Le groupe la remercie pourtant en 2005 et la remplace par Anette Olzon puis  Floor Jansen (ex After Forever). La jolie brune saisie alors l’occasion et se lance dans une carrière solo!

Une fois évincée du groupe , c’est donc seule que Tarja Turunen décide de continuer. Elle se lance dans une double carrière , alternant entre metal symphonique et musique classique. Elle devient alors l’une des chanteuses les plus populaires de Finlande.

After Forever groupe néerlandais formé en 1995 par Mark Jansen et Sander Gommans rejoints ensuite par Floor Jansen, chanteuse classique, choriste pour Therion. En 2002, après quelques albums et de nombreuses tensions Mark Jensen quitte le groupe pour fonder Epica. Il est remplacé par Bas Maas et le style du groupe évolue. La musique devient plus brutale mais garde le côté symphonique qui lui est propre.

C’est donc en 2002 que se forme Epica. De grosses orchestrations, des chœurs à foison et très souvent une dichotomie entre le chant guttural du leader Mark Jansen et la jolie voix de Simone Simons. Leurs textes sont également très différents. Si la plupart des groupes du genre trouvent leur inspiration dans le fantastique, Epica la trouve dans la philosophie arabe et l’histoire Maya. Une différence de taille pour les fans!

Autre formation incontournable de la scène métal symphonique européenne, le groupe hollandais Within Temptation. Créé en 1996 par la chanteuse Sharon den Adel et le guitariste Robert Westerholt. C’est en  1999 grâce aux singles Our Farewell et Ice Queen que le  groupe connait une renommée internationale. L’album se place en haut des charts dans plusieurs pays. Malgré le succès, en 2001 de nombreux changements de line up interviennent dont celui de Martijn Westerholt qui s’en va fonder son propre groupe : Delain

Delain dont le nom est inspiré du roman de Stephen King Les Yeux du dragon nous rappelle une fois de plus l’inspiration fantastique de ce genre musical. Leur metal symphonique est teinté de nombreux éléments pop…

 

 

Rhapsody Of Fire En 1993  les italiens entament leur carrière sous le nom de Thundercross.  En 1995 ils changent de nom et deviennent « Rhapsody »avant de rajouter un « Of Fire » au cours de l’année 2006, pour des raisons de Copyright. Autoproclamé groupe de « Hollywood metal », de par leur heavy metal très imagé empruntant des influences aussi bien au classique, qu’aux BO de films qu’au power/speed metal des années 80. Le groupe franchit même la barre des albums concept en consacrant toute sa discographie aux sagas des « Terres Enchantées ». Monde imaginaire possédant sa propre histoire, sa géographie ainsi que ses créatures imaginaires,

 

Therion voit le jour en 1987 sous l’impulsion de Christofer Johnsson. Après des débuts purement Death-Metal, les suédois s’orientent vers  une voie plus symphonique aux forts accents d’opéra.

Nous vous avons présenté les groupes les plus emblématiques du genre, mais vous pouvez  aller plus loin .

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *