logo-article

Zombie nostalgie

Øystein Stene

Destination l'île de Labofnia

Engourdi, fatigué et nu, un homme se réveille dans un entrepôt. Pris aussitôt en charge par des personnes qu’il ne connaît pas, il cherche, perdu, à identifier ce lieu apparemment civilisé mais étrange.

Au rythme de ces mouvements fortement ralentis, il erre dans une ville grise, fouettée par les vents glacials de l’Atlantique nord, et sans émotion. Tout comme ses habitants. Il ne comprend rien mais finit par s’adapter: nouvelle vie (sans se souvenir de l’ancienne), nouveau nom (sans connaître sa propre identité) et nouvel environnement peuplé d’hommes et de femmes tous aussi blêmes et lents que lui, et parlant une langue que lui même pense connaître: le labofnien.

Au gré de rencontres fortuites, et parcourant les archives municipales dans lesquelles il s’est fait embauché, il découvrira l’Histoire de ce lieu mystérieux. Mystères s’il y en a …

A la frontière des genres (science-fiction et horreur), ce roman porte en lui une très grande humanité, même si le héros évolue dans un monde qui en est dénué. C’est une véritable quête pour exister, une quête pour être tout simplement.

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *