logo-article

les lumières de Central Park

Tom Barbash

Du silence entre les êtres

Une mère castratrice, un homme qui ne peut avouer qu’il a été quitté, un père qui refait sa vie plus vite que ne le désirerait son fils sont quelques uns des personnages qui traversent ces nouvelles. Ce qu’ils ont en commun c’est d’être empêtrés dans des situations qui les dépassent et c’est la part d’inachevé qui est en eux. On est tout de suite de plain-pied avec ces personnages et on perçoit combien ce manque les plonge dans une irréductible solitude qui se cache sous la surface du quotidien. C’est précisément la banalité des situations dans lesquelles ils évoluent qui leur confère une dimension universelle à laquelle l’auteur, en fuyant tout effet appuyé, nous permet d’accéder.

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.