logo-article

Earth Trip

Rose City Band

Un bucolique album de country-rock à la sauce psychédélique

 

Rose City Band est le nom du projet solo de Ripley Johnson, connu en tant que leader des groupes Wooden Shjips et Moon duo (avec son épouse). Dans les trois cas, Johnson cultive une sorte de néo psychédélisme autour des sons de guitares. Mais la différence notable est le côté country-folk de Rose City Band. Dans celui-ci, Johnson étale des nappes de Pedal Steel guitares envoutantes et radieuses sur des rythmes country-rock. Les morceaux se suivent lentement et sont propices à l’enchantement et au prélassement. A l’écoute on pense à CSNY, à Grateful band, à JJ Cale et aux disques de Dylan de la fin des années 60.

 

 

L’idée de l’album est née pendant le confinement et suite à l’arrêt brutal des concerts et des connections sociales. Durant cette période, Ripley se tourna vers les joies simples et paisibles de l’environnement premier des humains : la nature. En résulte un album introspectif, branché sur la terre, le cosmos, le vivant, comme pouvait en faire les chanteurs hippies de Laurel Canyon dans les années 70. Pour étoffer sa production Ripley Johnson a recruté des musiciens supplémentaires. Dont le précieux Barry Walker à la pedal-steel guitar lacrymale. Les chansons paraissent ainsi plus concises et plus intenses. Earth Trip devient ainsi l’album le plus attachant et le plus doux de Rose City Band à ce jour. Le genre de galettes qui ne quitte plus la platine et que l’on réécoute encore et toujours.

 

Le nom du groupe est une référence à la cité des Roses : Portland, ou vit Ripley Johnson.

 

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.