logo-article

Nonetto

Rota- Eisler - Martinu

Cet enregistrement met à l'honneur une formation de musique de chambre marginale : le nonette, soit neuf instruments. L'ensemble belge Oxalys a choisi 3 représentants du genre pour un récital plein de charme et de fraîcheur.

L’effectif traditionnel du nonette comprend : violon, alto, violoncelle, contrebasse, flûte, hautbois, clarinette, cor et basson. C’est cette formation qu’adoptent Rota et Martinu.

  • On a souvent étiqueté Nino Rota [1911-1979] comme compositeur de musiques de films. Mais s’il a magistralement illustré le genre  il a également à son catalogue de nombreuses pages symphoniques et concertantes ainsi que quantité d’oeuvres vocales diverses.  Son charmant nonette séduit par sa vivacité, son humeur pétillante et pleine d’esprit.  Il est vrai qu’on imagine bien le caractère particulièrement  évocateur de cette pièce au service d’images animées …

 

  • Hanns Eisler a choisi une formation un peu différente comprenant une trompette et des percussions.  Ce compositeur allemand autodidacte, puis élève de Schoenberg doit fuir l’Allemagne nazie. Son engagement marxiste est récompensé officiellement puisqu’il  est chargé de composer l ’hymne de la RDA. Le nonette proposé ici date de 1941, il est composé à l’occasion d’un séjour que fait Eisler à Mexico. Influencé par l’univers sonore local Eisler incorpore à son oeuvre des éléments de musique mexicaine.

Marcia funèbre a la Mexicana :

 

  • Le nonette de Bohuslav Martinu [1890-1959] est une composition tardive, écrite au soir de sa vie. L’oeuvre alterne les accents  joyeux d’une fête villageoise et la déploration nostalgique du pays de l’enfance tchèque. Le deuxième mouvement, andante, est mélancolique et douloureusement émouvant.

Andante  :

 

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.