logo-article

Modan

la ville, le corps et le genre dans le Japon de l'entre-deux-guerres

sous la direction de Sandra Schaal

Découvrez une figure contournable mais méconnue des années 20 au Japon : la modan garu (femme moderne) !

Équivalente de la garçonne, elle délaisse le kimono pour des vêtements occidentaux, elle porte les cheveux courts, fume et écoute du jazz. Fortes et indépendantes, refusant d’être des épouses obéissantes, elles étaient jugées frivoles voire décadentes. Peu appréciées par les féministes se battant sur le terrain politique, elles furent décriées et caricaturées notamment par des cartes postales représentant des hommes esclaves de leurs épouses. Ce travail collectif, pointu mais stimulant, aborde les liens entre Japon et modernisme, entre contrôle des mœurs et des corps et fabrique du genre et nous décrit la vie dans les villes des « années folles », sur fond de militarisme latent.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *