logo-article

Mixology

Katerina Fotinaki

La chanteuse et multi-instrumentiste grecque qui a fait ses débuts au côté de sa compatriote Angélique Ionatos propose un dernier album délicat, savoureux et doux comme un cocktail et surtout un bel hommage aux poétesses et aux poètes.

Après Comme un jardin la nuit” en duo avec Angélique Ionatos puis son premier album solo “Tzitzikia”,  Katerina Fotinaki propose avec “Mixology ” un album inclassable, un cocktail de styles musicaux. Elle a d’ailleurs choisit avec soin le titre de son album puisque la mixologie, “mixology” en anglais, est l’art de mélanger des boissons pour créer des cocktails. Avec ce titre elle annonce la couleur et prend délibérément le parti de ne pas choisir un style, une langue ou un pays. Elle prend ce qu’elle aime, ce qui l’inspire pour créer un mélange savoureux et unique. Et en parlant de son travail, elle écrit ceci :

J’éprouve, depuis que je fabrique de la musique, une difficulté à répondre à cette question récurrente : “quel est le genre de votre musique ? ” Si je devais alors y répondre absolument quelque chose, je le faisais par périphrases, avec beaucoup d’astérisques et des ” oui mais”.

S’émancipant ainsi des étiquettes, la chanteuse offre avec les 12 titres de cet album polyglotte un voyage autour du monde. Elle chante en grec, en français et en anglais. Et musicalement, la multi-instrumentiste a trouvé l’inspiration en piochant ça et là de la musique médiévale, du blues, du jazz, de la folk, du rebetiko grec et même du punk puisque le tout premier titre de l’album s’intitule “Kiss off (punk meeting rebetiko) “. Cette artiste sans frontière a composé seule son album. Elle y a joué presque tous les instruments : guitares électrique, classique et bariton mais aussi basse, cajon, daf, batterie, xylophone, harmonica.

Un hommage à la poésie

Mixology ” est aussi un beau voyage à la découverte de textes de poétesses et poètes de différentes époques et de différents pays. On retrouve entre autres un poème du grec Kostis Palamas (1859-1943), un sonnet de la poétesse française Louise Labé (1524-1566), un poème de l’anglais William Blake (1757-1827) mais aussi des textes de la chanteuse Barbara ou plus surprenant le texte de la chanson “Kiss off  ” (1983) du groupe punk américain Violent Femmes.

Avec cet album élégant et doux la chanteuse tient aussi à faire passer des messages notamment avec son titre “Cachés dans cet asile (berceuse) “. Les paroles de cette berceuse sont tirées de “Jocelyn “, un opéra de Benjamin Godard d’après un poème de Lamartine. Katerina Fotinaki chante cette berceuse pour les enfants qui n’ont plus de patrie, les enfants qui dorment dans des camps.

Une artiste à découvrir absolument.

 

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.