logo-article

Mariages à la florentine :

femmes et vie de famille à Florence (XIVe-XVe siècles)

Christiane Klapisch-Zuber

Les femmes florentines de la Renaissance étaient-elles des "desperate housewives" ou au contraire avaient-elles une influence et un rôle certain au sein de la ville?

Les images et les historiens du Quattrocento, suggèrent que ces femmes italiennes étaient des femmes fortes ayant du poids dans l’espace urbain. En réalité, leur place est conditionnée par une société patriarcale et définie intrinsèquement par le mariage et les tâches domestiques.

L’auteur s’attache aux sources de l’époque afin de nous livrer le fil de vie d’une florentine avant, pendant et après le mariage : représentations du genre, biens possédés par les femmes, rapports avec les autres générations et les hommes… Christiane Klapisch-Zuber nous plonge dans le quotidien d’une italienne de la Renaissance. Un regard fouillé, instructif, qui va au-delà des témoignages presque toujours masculins de l’époque.

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *