logo-article

Lettre à toi qui m’aimes

Julia Thévenot

"On ne demande pas aux gens l’autorisation de les aimer, peut-être qu’on devrait."

Yliès et Pénélope, ça sonne comme un couple fait pour s’aimer, un duo romantique de lettrés ; c’est musical, gourmand, sucré-calé. Alors pourquoi Pénélope ne l’aime-t-elle pas, Yliès, hein ? Elle joue avec lui, en plus, sérieux : du jour où elle l’a rencontré, elle a su qu’elle lui plaisait. Elle l’a senti, compris. Alors pourquoi, pourquoi, l’a-t-elle laissé s’approcher, s’amouracher, se glisser dans son quotidien et ses amitiés, aller aussi loin, aussi près ? Pourquoi ne veut-elle pas l’aimer ?


Nous avons peut-être tous déjà vécu cette situation gênante. Lorsqu’un-e ami-e vous aime, mais que le sentiment n’est pas réciproque. Une place difficile à occuper, où l’on ne sait pas vraiment comment réagir.

Ce roman apporte un regard intéressant sur l’envers du décor : comment aborder l’amour du côté de celui ou celle qui n’est pas amoureux-se ?

Tout en délicatesse, l’autrice nous emmène dans son monde. Où ses yeux nous livrent les sentiments et prémices amoureux. Une histoire qui parle et peut parler à tous les ados sans laisser de morale, mais plus un instant de vie qui nous emporte dans l’adolescence. Un roman qui ne montre pas seulement la douleur de celui qui aime, mais aussi la douleur de celui qui n’aime pas.

Un texte original et percutant. Des scènes où le dialogue nous montre une référence littéraire (romanesque mais sans mièvrerie !) mais aussi musicale et filmographique. Où l’on peut même en tant qu’adulte s’identifier.

Une lecture agréable, douce et légère où les mots sont retenus parfois. Une façon de mettre en forme le récit à la façon de Clémentine Beauvais ! Un texte en forme de lettre, un brin poétique.

Une recommandation de lecture pour cette délicate et touchante déclaration de non-amour !

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.