logo-article

Les fruits sauvages

Hervé Bromberger

La plus large ouverture faite par la Documentation régionale aux œuvres de fictions invite à (re)découvrir des classiques du cinéma, tournés à Lyon et environs.

Les fruits sauvages, de Hervé Bromberger, sorti en 1954, est un très bon film dramatique qui nous immerge dans les bas-fonds des quartiers populaires lyonnais de l’époque. Une jeune fille très belle (Maria, jouée par Estella Blain) tue son père alcoolique afin de l’empêcher de s’acquitter de sa dette envers un commerçant du quartier en lui livrant une de ses filles en quasi esclavage sexuel. S’en suit une cavale avec toute une bande d’enfants et d’adolescents solidaires, qui les mènera dans un village de Haute-Provence abandonné, qu’ils vont retaper. Ce havre de paix les mettra-t-il hors de portée des gendarmes ? Cigales et moutons sauront-ils adoucir le mal-être de Maria ?

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *