logo-article

Le Goûter du lion

Ito Ogawa

Par l’évocation de recettes sucrées, Madame Ogawa nous offre cette douceur attendue par tous pour apaiser les douleurs du corps et de l’âme.

Madame OGAWO nous offre un délicat roman sur les derniers jours d’une jeune femme gravement malade qui s’est réfugiée dans une résidence (au milieu de champs de citronniers) très particulière : La Maison du lion.

Chaque dimanche, une lettre, tirée au sort, est lue.

Ecrite par l’un des résidents, elle raconte un souvenir de douceur sucré, souvenir d’enfance, souvenir de partage….La recette est réalisée en suivant à la lettre les indications données dans le courrier. Ainsi chaque dimanche, cette douceur est attendue par tous pour apaiser les douleurs du corps et de l’âme.

Lors d’une interview, Madame OGAWA confiait : « Pour transmettre ses sentiments, on peut bien sûr les dire ou écrire une lettre, il existe différentes façons de le faire. Mais cuisiner c’est offrir à quelqu’un quelque chose qu’il va ingérer, qui va nourrir directement son existence. Je trouve plus facile de transmettre mes sentiments de cette façon. »

Très beau roman plein de douceur et de tendresse.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.