logo-article

Le Festival du Dragon Thé

Kay O'Neill

Rinn a un talent : celui de dénicher les denrées les plus rares au cœur de la forêt. Mais cette fois-ci, c’est un grand dragon endormi qu’iel a trouvé dans un temple abandonné. Sa découverte correspond avec l’arrivée de son oncle Erik et de son compagnon Hesekiel, chasseurs de primes… Accompagnés de leurs dragons-thé, ils viennent chasser les démons qui hanteraient la petite ville de Feuillargent. Que d’aventures en perspective !

Ce deuxième opus de la trilogie des Dragons Thé nous plonge davantage dans le monde plein de fantaisie de l’autrice. Le merveilleux côtoie le poétique, et on suit avec plaisir l’histoire toute simple des personnages, qui évoluent avec bienveillance et douceur dans un monde de créatures étranges, tour à tour sombres, mignonnes, fières, drôles, malicieuses et mystérieuses. Rinn, personnage non binaire, en est le principal protagoniste, mais tous ceux et toutes celles qui gravitent autour d’ellui composent un panorama lumineux définissant l’univers de Kay O’Neill.

Ce qui fait le charme et l’originalité de cette petite BD se trouve dans l’inclusivité de ses personnages. Qu’ils soient non binaires, du même genre partageant le même amour, qu’ils soient ou non valides, humains, dragons ou animaux, tous vivent leur histoire au cœur d’une cosmogonie où chacun et chacune a sa place, où ce qui nous semble différent est valorisé.

Les couleurs tendres et florales, et les dessins aux contours délicats parfont l’ambiance de cet ouvrage, dans la lignée du précédent opus, Le Cercle du Dragon Thé. Un album tout doux conseillé à tous et toutes, et qui laisse joyeuse et rêveur !

 

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.