logo-article

L’année de grâce

Kim Liggett

Un an d'exil en forêt. Un an d'épreuves. On ne revient pas indemne de l'année de grâce. Si on en revient...

« L’année de grâce » de Kim liggett, met en scène l’histoire d’un comté patriarcal où la vie est rythmée par le départ du village chaque année des jeunes filles âgées de 16 ans. Elles partent vivre un an en exil en dehors du comté pour se débarrasser de leur magie, de leur pouvoir féminin, afin de revenir purifiées et pouvoir se marier. A leur retour, les filles semblent dévastées, elles ont le regard perdu et beaucoup manque à l’appel. Dans le comté, ce qui se passe durant l’année de grâce reste un mystère et est passé sous silence. Les prochaines prétendantes au départ n’ont aucune idée de ce qu’elles devront affronter.

Voici un excellent roman qui interroge sur la place de la femme, à la fois envisagée comme une rivale, une proie, un ventre pour enfanter…

Cette dystopie se présente comme un roman féministe, qui s’en prend aux préjugés et aux superstitions, questionne sur la position de l’homme vis-à-vis de la femme.

Un roman fascinant, envoûtant, dans le sillage de « la servante écarlate », à lire et à partager au plus grand nombre.

Interview de Kim Liggett

Bande annonce de l’éditeur

 

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *