logo-article

La Disgrâce

Didier Cros

Comment vivre avec un visage qui attire irrémédiablement tous les regards ? Et comment regarder un visage « monstrueux » ?

Dans ce film, Didier Cros nous fait rencontrer cinq personnes qui ont été gravement défigurés, à la suite d’un accident ou d’une maladie. Le dispositif et à la fois simple et provocateur : les personnes sont invitée au Studio Harcourt, célèbre pour ses portraits au noir et blanc très léché, pour une séance photo. C’est face au miroir de maquillage que les personnes se racontent, et c’est leur reflet que filme Didier Cros. Le spectateur n’est alors plus face aux protagonistes, mais à leur côté, prêt à partager l’intimité de leur vécu. Ce faisant, le réalisateur nous force à nous interroger sur notre rapport à la représentation de manière très habile.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.