logo-article

La baronne du jazz

Priscilla Horviller, Stéphane Tamaillon

Pannonica de Koenigswarter, née Rothschild, vous connaissez ? Cette BD donne à découvrir la vie incroyable et si peu conventionnelle de cette aristocrate passionnée de jazz, qui fut la bienfaitrice de nombreux artistes, dont Thelonious Monk et Charlie Parker.

La petite Pannonica  grandit en Angleterre dans les années 1920, au sein de la famille Rothschild. Elle mène une vie très rangée, d’où son esprit curieux cherche à s’échapper à la moindre occasion. Adolescente, la découverte de la musique jazz lors d’un concert de Benny Goodman est une révélation. La jeune fille un peu trop délurée est envoyée à Paris pour y parfaire son éducation. Elle rencontre son mari, fonde une famille nombreuse (cinq enfants) et participe activement à la campagne d’Afrique du Nord au côté de son mari.

 

Un divorce et un exil à New-York plus tard, la voilà qui découvre Thelonious Monk et assiste à la naissance du be-bop. Dans une Amérique où le simple fait d’être une femme blanche qui fréquente des hommes noirs était source de scandales, elle devient amie avec « les musiciens nègres », les  protège et les finance. Elle s’est battue pour la reconnaissance du génie de Monk.

 

Stéphane Tamaillon nous dévoile cette histoire d’amitié sur un fond musical électrique. Avec les dessins de Priscilla Horviller, dont c’est la première BD mais dont l’aisance impressionne, Pannonica est toujours en mouvement. La mise en page est variée, le mélange de noir et blanc pour les décors et de couleurs pour les personnages est élégant et original. A découvrir !

 

Un hommage à Pannonica avec Nica’s dream, de Art Blakey & The Jazz Messengers : https://www.youtube.com/watch?v=GQhvB-bxlMY

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *