logo-article

Délectez-vous d’une saga gargantuesque

manue

un conte initiatique élégant pour grand enfant

Depuis 6 ans, la série des « Ogres-Dieux » nous enchante et connaîtra son point final cette fin d’année. Dans un univers fantasy régi par une famille d’Ogres, la reine mère donne naissance dans un toussotement à « Petit », un bébé humain.

Signifiant l’intinction à venir de l’espèce, la reine d’abord honteuse le tient écarté de sa destinée royale. De plus en plus touchée par son rejeton, elle le protège en le confiant à la sage aïeule Desdée. Cependant cette dernière va donner à « Petit » des clés d’éducation afin qu’il s’émancipe et apprenne à faire ses propres choix.

Un binôme d’auteurs talentueux

Bertrand Gatignol, dessinateur et Hubert, scénariste

Un scénario de poupée gigogne

L’originalité du récit réside dans son découpage découpé en chapitre. Ainsi le scénariste Hubert alterne la génèse du monde des Ogres-Dieux et l’histoire de Petit. L’auteur ne craint pas de mettre en danger ses personnages vous réservant de nombreuses surprises. Le brio du récit se révèle dans l’indépendance de chaque volume, pouvant se lire séparément. La fin paraîtra malheureusement à titre posthume. Saluons ses écrits mirifiques questionnant sur la féminité et le devenir femme : « La sirène des pompiers » ed. Dargaud, « Beauté » ed. Dupuis, « Peau d’homme » ed. Glénat, « Miss pas touche » ed. Dargaud. Les « Ogres-dieux » semble finaliser sa réflexion évoquant le poids de l’hérédité et la sensibilité faite homme.

Un dessin élégant

Tombez en pamoison devant l’élégant dessin de Bertrand Gatignol. Comme le noir et blanc confère de l’ampleur aux perspectives des personnages. Du crayonné à l’encrage, des pinceaux aux retouches numériques, l’aisance du dessinateur s’exprime. Depuis 2003, il fait ses classes dans le cinéma, la musique et l’audiovisuel avant de s’initier à la bande dessinée. Son expérience de l’animation lui octroie une rapidité d’exécution. Véritable  » Gepetto « , son trait dote ses personnages d’une incroyable touche d’humanité. Retrouvez son éventail de créativité dans ces précédentes œuvres :  » le voleur de souhait « ed. Delcourt,  » Pistouvi  » ed. Dupuis.

Une collection merveilleuse

Pour continuer le voyage dans le merveilleux, découvrez la collection Métamorphose aux éditions Soleil regroupant une soixantaine d’ouvrages. Dirigée par la coloriste Barbara Canepa, elle donne l’opportunité à des graphismes atypiques et sombres d’exprimer leur singularité dans des livres protéiformes qui évoque l’enfance. Tel « Alice aux pays des merveilles », vous serez sans nul doute envoûté.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Types :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *