logo-article

Celestia

Manuele Fiore

Celestia, île refuge ou ghetto, cité de secrets dans laquelle Dora et Pierrot se cherchent un chemin.

Manuele Fior partage avec Celestia les dédales de son imaginaire, et de son esthétique, dans une démarche artistique originale. Il travail l’improvisation comme une porte ouverte sur la création, sans storyboard, ni scénario prédéfini.

L’improvisation, pour en supporter les aléas, il faut vraiment l’aimer. Ce n’est pas un gain de temps

Dans cette oeuvre belle et inquiétante parfois, les dessins offrent un univers riche et ancré, avec des couleurs (à la gouache) qui éclairent souvent le ton des séquence.

Le scénario voyage, les personnages révèlent petit à petit leurs secrets et leurs contradictions. Ils progressent à la recherche de leur avenir, dans ou hors de Celestia.

Aussi colorés soient-ils, quatre murs restent toujours quatre murs

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *