logo-article

Ca ira tu verras

Severin

Inégal mais séduisant, cet album ose une palette d’ambiances qui vont du folk nu à la low-biguine (et pourquoi pas ?), en passant par la bossa ou la pop orchestrale soyeuse… On baigne dans une –quasi- nonchalance ilienne, qui fait au pire penser à du Voulzy caféiné, mais plus souvent au bon temps des années 70 et des divagations hédonistes de la galaxie Saravah..

Nom du morceau en écoute : “Ca ira tu verras”

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.