logo-article

Antiphony of the trees

Laura Cannell

Antiphony of the trees est le 7ème album solo de Laura Cannel, compositrice et improvisatrice basée au Royaume-Uni. Dans cet album, elle se concentre sur la flûte à bec, s’inspirant des chants des oiseaux qui s'ébattent dans sa propriété. Utilisant toute la gamme des tessitures, du soprano à la basse, elle concocte un paysage sonore ornitho-onirique fait de multiples couches retravaillées avec de sobres moyens électroniques. Il en résulte une musique de chambre minimaliste très particulière et passablement hypnotique.

Le parallèle entre la flûte et l’oiseau, quelque peu rebattu, se trouve ici intelligemment renouvelé. Ceci, d’ailleurs, n’est pas un catalogue d’oiseaux  :  point de transcriptions minutieuses mais plutôt une atmosphère, vaste tapisserie poétique qui évoque des ambiances médiévales embrumées. Laura Cannell, elle-même violoniste et flûtiste, est imprégnée de ces musiques populaires et folk ayant leurs racines dans les répertoires du Moyen-Âge et de la Renaissance. Son travail sur les micro-intervalles et les sons harmoniques catalysé par l’électronique (sans sa boîte à rythmes obligée, ouf) est pertinent autant que séduisant. Débarrassées d’une pulsation rigide les volutes sonores se distendent, se délitent et se métamorphosent.

A la manière d’un dialogue – antienne ou répons – entre les oiseaux et la musicienne.

Une musique en apesanteur, propice à l’introspection et à la relaxation : laissez-vous mollement divaguer et contaminer par le trip aviaire.

  • For the ravens
  • We borrowed feathers
  • Antiphony of the trees
Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.