Théâtre

Pièces sur le conflit israélo-palestinien

- temps de lecture approximatif de 6 minutes 6 min - Modifié le 29/05/2021 par Hélèna D.

Nous vous proposons une sélection de pièces contemporaines sur le thème du conflit israélo-palestinien afin de mieux comprendre l'actualité brûlante. Des textes qui dévoilent, parfois avec brutalité, mais aussi avec humour, la violence et la folie de ce conflit complexe et passionné.

Festival d
Festival d'Avignon off / 2017 / O dieux - Stefano Massini - Kheireddine Lardjam © Émile Zeizig - mascarille.com

-Scènes politiques du Maghreb au Moyen-Orient dans  Théâtre/Public, n°233 – 2019 [Revue]
Ce numéro porte sur les scènes des artistes du Proche et du Moyen-Orient. Le dossier traite de la question politique contemporaine et sur les façons diverses, qu’a la scène orientale d’y répondre et d’y participer. Il dessine, alors, la vitalité d’un théâtre aux prises avec l’histoire : le tragique qui la compose tout autant que l’espérance qui la défie.

-Les Monologues de Gaza : la jeunesse de Gaza raconte ses histoires de guerre et de siège / Théâtre Ashtar / L’Espace d’un instant / 2013
À l’hiver 2008-2009, l’opération militaire israélienne « Plomb durci » dans la bande de Gaza conduit à la mort de centaines de Palestiniens. Deux ans plus tard, le théâtre Ashtar offre une tribune aux voix de jeunes Gazaouis qui ont vécu les violences de la guerre et de l’injustice. Des expériences de vie pour surmonter la déshumanisation systématique engendrée par l’oppression permanente.

-Amsterdam / Maya Arad Yasur / Editions Théâtrales / 2019
Une jeune violoniste, israélienne, enceinte, résidant à Amsterdam, reçoit un beau matin une facture de gaz d’un montant de 1700 euros, impayée depuis 1944. Cette situation de départ en apparence anodine l’entraîne sur la piste de l’histoire de son appartement et plus largement de la capitale néerlandaise sous occupation nazie, entre résistance et félonie.
Distribution : 3 hommes + 3 femmes

-Croisades / Michel Azama /Editions Théâtrales / 1989
Cette pièce décrit un territoire et une population séparés en temps de guerre. Elle veut tendre à l’universalité tout en faisant comprendre qu’il s’agit bien du conflit israélo-palestinien. Embarqués dans la guerre, des femmes et des hommes y sont à la fois victimes et bourreaux. Ils sont dans l’impossibilité de fraterniser, d’aimer, ne trouvent pas de place pour les sentiments immédiatement contrariés par la violence et la haine. Ils tuent, parfois sans motivation ni but, comme un réflexe défensif.
Distribution : 9 hommes + 3 femmes + 2 enfants

-Araberlin / Jalila Baccar / Editions Théâtrales / 2003
Un jeune étudiant libano-palestinien émigré à Berlin vient de disparaître sans laisser de trace. Ses proches découvrent alors qu’il est soupçonné d’appartenir à une organisation terroriste. Sa famille est harcelée par la presse et la police, et rejetée par tous.
Distribution : 9 hommes + 6 femmes

-Ulysse à Gaza / Gilad Evron  / Editions Théâtrales / 2012
Ulysse, c’est le surnom donné par l’autorité militaire israélienne à un drôle de prisonnier, attrapé en pleine mer sur un radeau fait de bouteilles en plastique. Cet israélien a tenté de forcer le blocus infligé à la bande de Gaza. Professeur, il partait (dit-il) pour enseigner la littérature russe. Une pièce qui interroge la responsabilité collective dans l’enfermement des Gazaouis.
Distribution : 4 hommes + 1 femme

-Caillasses / Laurent Gaudé / Actes Sud Papiers / 2012
Adila et son père Farouk vivent du côté de ceux qui sont opprimés. Chez eux plus rien ne subsiste de leur vie d’avant la guerre, il ne leur reste que des ruines. De l’autre côté, Meriem la sœur de Farouk vit libre et pourtant elle n’aspire qu’à retrouver le pays qu’elle a fui. Un soir, elle tente de rejoindre les siens. De la révolte étouffée des oppressés naît alors un personnage étrange et violent, l’Enfant des gravats.
Inspiré du conflit israélo-palestinien.

-Des roses et du jasmin / Adel Hakim / L’Avant-scène théâtre / 2016 [Revue]
La pièce raconte 40 ans de l’histoire d’Israël et de la Palestine à travers trois générations d’une même famille et le destin croisé de deux sœurs : Rose, soldate israélienne et Yasmine, prisonnière palestinienne.
Distribution : 4 hommes + 5 femmes (les 16 personnages peuvent être joués par 9 comédiens)

-Isaac assassiné / Motti Lerner / Editions Théâtrales / 2012
Des patients hospitalisés dans un centre pour personnes atteintes de stress post-traumatique interprètent les rôles d’une pièce écrite dans le cadre d’un projet thérapeutique. Victimes de guerre ou d’attentat, certains sont aveugles, amputés, brûlés, tous souffrent de séquelles psychiques. La pièce rejoue la situation d’Israël lors de l’assassinat de son Premier ministre. Les mêmes tensions parcourent les malades.
Distribution : 9 hommes + 3 femmes

-Théâtre choisi III – Pièces politiques / Hanokh Levin / Editions Théâtrales / 2004
Une critique acerbe de la réalité politique, sociale et culturelle de l’État d’Israël. Avec une perspicacité peu commune, Levin n’a cessé de mettre en garde ses concitoyens contre les conséquences délétères d’une occupation prolongée des territoires conquis. Voir notamment les deux pièces suivantes : Représailles de printemps et Reine de la salle de bains.

-Douce vengeance et autres sketches / Hanokh Levin / Editions Théâtrales / 2009
Ce recueil de quatorze sketches dévoile de nouveaux aspects du théâtre satirique et comique de Hanokh Levin. Ici, le dramaturge israélien excelle à décaler insidieusement la situation la plus quotidienne afin de la pousser vers le non-sens.

-Que d’espoir ! / Hanokh Levin / Editions Théâtrales / 2007
L’auteur cisèle chaque sketch sur la condition humaine. Lorsqu’il s’inquiète du devenir de son pays, il renvoie l’image féroce d’une société séduite par le pire. Son écriture atteint une force et un humour rares.

-Septembres / Philippe Malone  / Espaces 34 / 2009
On entend la voix intérieure d’un enfant, qui, sous les bombardements, sort de sa chambre, traverse les ruines de sa ville, gravit la colline et parvient au sommet. Sa descente sera une métamorphose de l’enfant en jeune homme qui pourrait devenir poseur de bombes.
Distribution : 1 homme

-O-dieux / Stefano Massini / L’Arche / 2017
Monologues
Le conflit israélo-palestinien est abordé à travers le parcours de trois femmes, aux vies fondamentalement différentes, mais aux destins tragiquement liés. La manière de traiter le sujet est percutante. La pièce est bien rythmée et très bien construite. La psychologie des personnages est bien développée et ne verse pas dans le cliché. Une tension dramatique qui tient en haleine.
Distribution : 3 femmes

-À portée de crachat / Taher Najib / Editions Théâtrales / 2009
Voir notre coup de cœur.
Distribution : 1 homme

-Yalla ! / Sonia Ristic / Lansman / 2017
Comédie dramatique
De part et d’autre de la frontière libano-israélienne, un adolescent palestinien et une soldate du Tsahal se font face. L’adolescent a une pierre à la main, la soldate le tient en joue. A quoi pensent-ils et que se diraient-ils s’ils pouvaient se parler ? Sans se vouloir leçon d’Histoire, le texte éclaire la nature du conflit à travers le regard de deux camps opposés. C’est un mur d’incompréhension politique et culturelle qui s’élève entre les deux personnages : le fruit d’un endoctrinement qui les assure du bon droit de leur cause, sans nuance et sans recul.
Distribution : 1 homme + 1 femme

-La Carte du temps, Trois visions du Moyen-Orient / Naomi Wallace / Editions Théâtrales / 2010
Un triptyque qui met en scène, avec émotion et humour, des Israéliens, des Palestiniens et un Irakien. L’auteure s’est énormément documentée. Composée de trois textes sur Israël, la Palestine et l’Irak, en apparence juxtaposés, ils trouvent mystérieusement leur sens les uns par rapport aux autres, par leur point commun : la perte. Les personnages sont pétulants, fantasques, drôles et émouvants. Il n’y a aucune haine et l’auteure ne prend jamais parti.

-Made in Palestine : un spectacle qui commence à l’heure… Inch’Allah / Roxane Zadvat, Pierrot Mol / Editions du Cerisier / 2019 [Livre]
Une musicienne belge débarque à l’aéroport de Tel Aviv. Ayant perdu l’orchestre qui l’accompagne, elle monte à bord d’un bus en espérant le retrouver. Le quotidien des Palestiniens sous l’occupation israélienne sert de toile de fond à cette création théâtrale.
Un livre coup de poing, qui nous aide à comprendre le quotidien des Palestiniens.

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.