Théâtre

Joël Pommerat, un théâtre complexe pour tous

- temps de lecture approximatif de 5 minutes 5 min - Modifié le 19/05/2017 par le fonctionnaire inconnu

En 2016, l'auteur-metteur en scène Joël Pommerat a pris une importance considérable aux yeux des critiques et du public. Il a reçu le Molière de l'auteur francophone vivant, le Molière du metteur en scène, le Molière du meilleur spectacle mais aussi celui du meilleur spectacle jeune public ! Il est l'auteur de théâtre qui a été le plus lu en 2016 (statistiques BML), plus lu même que Molière et Shakespeare ! Des dossiers lui sont consacrés dans les revues spécialisées. Bref, à ce rythme là, il va finir par être une star !?! Mais heureusement, ce n'est pas encore le cas, car il est en effet bien plus que cela.

Ma chambre froide
Ma chambre froide (photo de Florent Darrault - licence Creative Commons)

Star ou pas, peu importe. Joël Pommerat est vivant et bien présent. A nous d’en profiter !

Sa Révolution, notre Révolution

Après 25 ans de carrière, ce n’est pas un hasard si 2016 marque un tournant dans la carrière de Joël Pommerat. Avec sa dernière création, il va bien au-delà des territoires qu’il avait abordés jusqu’à présent. La forme est imposante et le fond explore une thématique qui marque toute la société du moment : celui du renversement des valeurs. Ça ira (1) Fin de Louis est une pièce sur la Révolution française qui va questionner notre besoin de démocratie au plus profond de la mémoire collective. « Ce n’est pas une pièce politique, c’est une pièce sur la politique » dit Joël Pommerat. Il y pose les questions de la représentativité ou de la souveraineté, en redonnant leur liberté d’expression à tous les protagonistes. Il aborde l’Histoire avec un grand H, celle que l’on ne devrait jamais oublier. Un moyen de dire aussi que le théâtre est un lieu de partage des sentiments et des idées, qui doit aller au-delà de l’intime et au-delà de la scène.

Pour en savoir plus :

Un monde complexe, un théâtre total

L’univers théâtral de Joël Pommerat est en expansion. Mais à l’origine était le vide ! Joël Pommerat est un autoditacte qui est arrivé à l’écriture et à la mise en scène, à la fin des années 1980, après une profonde recherche sur lui-même. Le vide en soi devient source d’imagination et moteur de la relation aux autres. Ses premières pièces restent plutôt intimistes. Evoquent les liens familiaux et des situations réalistes tout autant qu’étranges. Il y développe un univers artistique qu’il prolongera ensuite, avec la Compagnie Louis Brouillard, où l’écriture se fait sur scène lors des répétitions avec les comédiens, mais aussi en écho au travail sur le son et la lumière.

Avec sa trilogie Au monde / D’une seule main [livre épuisé] / Les marchands, au milieu des années 2000, les spectacles de Joël Pommerat s’ouvrent très nettement aux réalités sociales : la politique, la finance et le travail. La recherche et la compréhension de soi passe par un questionnement sur sa propre place dans la société. Qui sommes-nous et pourquoi le faisons nous ? Pourquoi l’un plutôt que l’autre ? Recherche poursuivie dans Ma chambre froide [également disponible en DVD] et La grande et fabuleuse histoire du commerce. Puis l’humour avec Je tremble (1 et 2) [voir notre Coup de coeur] et l’Histoire avec Cercles/Fictions trouvent leur place dans l’écriture du dramaturge. La recherche de soi se transforme en recherche du bien commun, inscrit dans la durée. Le théâtre complexe de Joël Pommerat est ainsi un théâtre complet.

Pour en savoir plus :

Du conte au théâtre

Souvent à mi-chemin entre le réel et l’imaginaire, il n’était pas surprenant que la rencontre de Joël Pommerat avec le public enfants se fasse par le biais des contes. Lui, l’écrivain de plateau, a déjà réécrit Le petit chaperon rouge, Cendrillon et Pinocchio. Trois textes à qui il a su redonner une modernité de langage. Trois spectacles qui prolongent ses recherches sonores et visuelles dans le monde de l’étrange, mais aussi celui de la violence. Avec ces contes, Joël Pommerat se penche à nouveau, cette fois à hauteur d’enfant, sur tous ses questionnements qui restent sans réponse, liés à l’inquiétude innée du « sentiment d’exister ».

Pour en savoir plus :

Partager cet article

Poster un commentaire

4 thoughts on “Joël Pommerat, un théâtre complexe pour tous”

  1. martine rose horovitz dit :

    ne pas oublier pour autant jean-luc lagarce

    1. le fonctionnaire inconnu dit :

      Pas d’inquiétude, nous ne l’oublions pas ! Pour preuve, cette brève sur Jean-Luc Lagarce au cinéma !

  2. Louise dit :

    A ne pas oublier dans vos références, le livre très précis et précieux, écrit de l’intérieur de la compagnie par la dramaturge de Joël Pommerat, Marion Boudier : Avec Joël Pommerat – Un monde complexe (éditions Actes Sud)

    1. le fonctionnaire inconnu dit :

      Merci de le rappeler. D’autant qu’il nous a été utile pour la rédaction de cet article. Ce livre est d’ailleurs disponible à la médiathèque de Vaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *