Pièces sur les camps de concentration

- temps de lecture approximatif de 11 minutes 11 min - Modifié le 22/10/2022 par Hélèna D.

L’innommable ne condamne-t-il pas au silence ? Comment raconter la Shoah ou la vie dans les camps de concentration au théâtre ? Nous vous proposons une sélection de pièces de théâtre dramatiques, comiques, documentaires ou des collectes de souvenirs, pour enfants, adolescents et adultes, sur ces thématiques.

Ce que vit le rhinocéros lorsqu
Ce que vit le rhinocéros lorsqu'il regarda de l'autre côté de la clôture - Jens Raschke - Pauline Hercule & Pierre Germain © Émile Zeizig - mascarille.com

Pour les enfants

-La révolte des couleurs / Sylvie Bahuchet / Actes Sud Papiers / 2006 [Livre]
A l’école des enfants-couleurs, Mme Palette, leur maîtresse, leur apprend les trois mots magiques : liberté, égalité, fraternité. Mais un jour, le Nouveau Gouvernement Permanent s’installe et impose aux couleurs trop dégoûtantes le port d’une étoile jaune…
Théâtre pour jeune public à partir de 5 ans
Distribution : 2 femmes + 7 enfants

-La petite Danube / Jean-Pierre Cannet / Ed. Théâtrales / 2007 [Livre]
Anna, 11 ans, raconte la guerre. Des convois sur chemin de fer passent devant chez elle pour rejoindre le camp voisin, elle est confrontée à la lâcheté des adultes qui collaborent à cet ordre nouveau. Elle découvre une veste de pyjama à rayures dans le fond du jardin, puis le corps d’un homme. Une rencontre qui la bouleverse.
Distribution : 5 hommes + 2 femmes

-Michelle doit-on t’en vouloir d’avoir fait un selfie à Auschwitz ? / Sylvain Levey / Ed. Théâtrales / 2017 [Livre]
Pièce chorale – théâtre documentaire
Une classe de collège part en voyage scolaire à Auschwitz. Durant le trajet en car, les adolescents discutent, y compris sur les réseaux sociaux. Sur les lieux du camp d’extermination, Michelle prend un selfie. S’ensuit un emballement numérique qui vire rapidement au harcèlement.
Distribution : 4 hommes + 4 femmes + 5 enfants

Pour les adolescents

-Bella Korsky / Jean-Pierre Cannet in Nouvelles mythologies de la jeunesse / Ed. Théâtrales / 2017 [Livre]
Durée : 30 min
Enfermée dans le logement de fonction d’un SS, la jeune Bella Korsky est à son service. Elle doit tout faire en souriant, malgré les horreurs du camp. Sa seule échappatoire sera d’apprivoiser le chien de garde.
À partir de 14 ans

-L’atelier / Jean-Claude Grumberg / Avant-Scène Théâtre 659 / décembre 1979 [Livre]
Comédie sociale
En 1945, dans un atelier de confection pour hommes, tenu par un couple juif, une nouvelle employée est engagée. Son mari, un juif d’origine roumaine, a été déporté en 1943 et n’est pas revenu. Après des années d’attente, elle reçoit un simple acte de décès sur lequel ne figure pas la déportation de son mari. 
Cette pièce est devenu un classique, et l’œuvre théâtrale de référence pour parler de la Shoah. Voir la biographie de l’auteur.
Distribution : 7 hommes + 6 femmes + 1 enfant
Pour grands ados et adultes

-Le bruit des os qui craquent / Suzanne Lebeau / Ed. Théâtrales / 2008 [Livre]
Elikia, 13 ans, fuit le camp des rebelles avec le petit Joseph, qui a 8 ans. Sa vie bascule du jour au lendemain dans une guerre civile chaotique. Enlevée à sa famille, elle devient enfant soldat. Victime, elle est aussi bourreau. Comment grandir face à une brutalité quotidienne sans espoir ? C’est le petit Joseph qui lui rappelle son humanité et lui donne le courage de briser la chaîne de la violence.
Pour des adolescents de 11-14 ans
Distribution : 1 femme + 2 enfants

-Ce que vit le rhinocéros lorsqu’il regarda de l’autre côté de la clôture / Jens Raschke / Maison Antoine Vitez / 2021 [Livre]
Comédie dramatique
À Buchenwald, jouxtant le camp de concentration, se trouvait un zoo. Le nouvel ours se pose des questions sur ce qui se passe du côté des “rayés”, qui vivent de l’autre côté de la barrière électrifiée. Ce qui effraye les autres animaux. Cela ne risque-t-il pas de compromettre leur confort ?
Pièce lauréate aux Journées de Lyon des auteurs de théâtre.
A partir de 12 ans.
Distribution : 2 hommes + 2 femmes

-Lait noir ou Voyage scolaire à Auschwitz / Holger Schober / Espaces 34 / 2018 [Livre]
Un adolescent à la dérive fait un voyage à Auschwitz. Ce qu’il découvre en visitant le camp provoque un tel choc qu’il rejette immédiatement son identité allemande, et fugue. Errant, sans papiers, il est amené dans un commissariat où un policier tente de découvrir qui il est. À la manière d’un thriller, la pièce va aussi révéler d’autres histoires dans l’Histoire… Une pièce qui parle de mémoire et de xénophobie. Le texte a remporté plusieurs prix.
Distribution : 2 hommes + 3 enfants
A partir de 15 ans.

Pour les adultes

-Les loups : Groznyj, 1993 / Moussa Akhmadov / Ed. l’Espace d’un instant /2002 [Livre]
Tchétchénie, hiver 1944. L’Union soviétique stalinienne déporte massivement le peuple tchétchène vers l’Asie centrale et la Sibérie. Quelques survivants parviennent à survivre dans les montagnes en compagnie des loups, mais beaucoup ne reviendront pas des camps.

-Rivesaltes fictions-question suivante / Vincent Bady / Ed. Théâtrales / 2014 [Livre]
L’histoire du camp militaire de Rivesaltes, dans les Pyrénées-Orientales, est racontée chronologiquement à travers ses prisonniers : républicains espagnols, Juifs attendant leur déportation, prisonniers de guerre allemands, partisans de l’indépendance algérienne, harkis en partance, sans-papiers en rétention, etc.

-Naître / Edward Bond / L’Arche / 2006 [Livre]
Un monde déshumanisé où l’homme n’a pas été chassé mais où il demeure surveillé, encadré et terrorisé. Un monde de peur peuplé de femmes, d’hommes et d’enfants soumis aux WAPOs (la war-police) qui menacent, déportent et tuent au nom d’un pouvoir omniprésent mais invisible. Même les bourreaux sont eux aussi victimes du système qu’ils incarnent…
Distribution : 8 hommes + 2 femmes

-Les gens légers / Jean Cagnard / Espaces 34 / 2006 [Livre]
Cette pièce sur la Shoah pour acteurs et marionnettes évoque l’ultime voyage de millions d’êtres humains et leur extermination jusqu’à disparition complète.
Distribution : 2 hommes + 2 femmes

-Toujours l’orage / Enzo Cormann / Les Éditions de Minuit / 1997 [Livre]
Comédie psychologique
Un jeune metteur en scène tente de convaincre un ancien acteur de théâtre viennois, qui vit à présent reclus, de bien vouloir remonter sur scène pour interpréter le roi Lear de Shakespeare à Berlin. Pour le vieux comédien, c’est le souvenir du camp-ghetto de Térézin qui revient la surface, là où il interpréta Lear pour la première fois avec un talent qui lui sauva la vie… Le commandant du camp décidant alors de ne pas l’envoyer, comme ses parents, à Auschwitz.
Distribution : 2 hommes + 1 chanteuse

-Le chant d’amour des alphabets d’Auschwitz / Armand Gatti  / Verdier / 1992 [Livre]
“Armand Gatti, ancien résistant déporté, questionne la difficulté à témoigner de l’expérience concentrationnaire. Il y rassemble dix “alphabets”, issus des témoignages de Primo Levi, Elie Wiesel, Rabbi Rav Meisels ou des Sonderkommandos. Ces alphabets deviennent les seuls personnages capables d’aborder l’indicible”. (Source)

-Zone libre / Jean-Claude Grumberg / Actes Sud Papiers / 1990 [Livre]
Évocation historique
A Paris en 1942, une famille, fuyant les rafles,  franchit clandestinement la ligne de démarcation. La voici en zone libre, en pleine campagne, hébergée dans la grange d’un paysan. Assignés à résidence, ils se créent peu à peu un quotidien. Revisitant une partie de son histoire, l’auteur évoque le sort des Juifs pendant l’Occupation tout en nuances et avec beaucoup de pudeur. Une pièce corrosive, utilisant une grande violence verbale.
Distribution : 7 hommes + 5 femmes + 2 enfants
Pour grands ados et adultes

-Mère & fils : comédie nocturne / Joël Jouanneau / Actes Sud / 2005 [Livre]
La rencontre entre deux générations, leur jonction et leur affrontement, autour d’un secret. Le temps d’une nuit, ils jouent du piano ou de l’accordéon, se font la guerre, tuent le passé ou le présent…
Le retour du fils, écrivain, dans son village de France profonde. Il retrouve sa mère pour tenter de comprendre. Il est né trois mois après la déportation de son père. Celui-ci s’était insurgé contre son village, coupable de l’arrestation d’un Juif.

-La pluie  / Daniel Keene  in Pièces courtes / Ed. Théâtrales / 2005 [Livre]
Monologue – théâtre récit
Durée : 30 min
Le monologue d’une vieille femme qui raconte le nazisme, la déportation, les derniers passages des hommes, des femmes et des enfants emportés par les trains de la mort. Les déportés lui confient les quelques souvenirs, les quelques bricoles qu’elle peut conserver, trier et dont elle voudra prendre soin, jusqu’à leur retour.
Distribution : 1 femme

-Histoires de l’oncle Jakob / Jacques Kraemer / Avant-Scène Théâtre / janvier 1977 [Livre]
Drame
C’est une pièce sur la vie du ghetto. Ils sont six à vivre devant nous leur agonie, enfermés dans les décombres d’une demeure. Il y a les parents, passifs et dans l’acceptation. Les enfants et l’oncle qui rayonne d’innocence et dont l’humour poétique est le plus sûr garant contre l’avilissement qui les menace. L’essentiel pour eux consiste à retarder cette fin du monde. La fille récite des poèmes, chante en yiddish, fait du théâtre. Elle seule survivra…
Pour grands ados et adultes.
Distribution : 4 hommes + 2 femmes

-Ceux qui restent – Entretiens avec Wlodka Blit-Robertson et Paul Felenbok / David Lescot / Gallimard / 2015 [Livre]
Collecte de souvenirs
En 2011, David Lescot a rencontré tour à tour deux rescapés du ghetto de Varsovie, dont ils ont pu s’échapper alors qu’ils étaient enfants. Ils recueillent leurs témoignages au cours de deux entretiens qu’il croise.
Pour ados, à partir de 15 ans, et adultes
Distribution : 1 homme + 1 femme

-Himmelweg / Juan Mayorga / Les Solitaires intempestifs / 2006 [Livre]
La pièce fait référence à un fait historique. En juin 1944, un délégué de la Croix Rouge internationale inspecte un camp d’extermination, près de Berlin. Contre toute attente il rapporte que les conditions d’internement des Juifs sont dignes et satisfaisantes.
A travers cette vision du camp transformé en scène où les condamnés à mort jouent à vivre une vie normale, l’auteur interroge le rapport entre la politique et l’Histoire. Dans ce texte fascinant, l’auteur explore notre étonnante faculté à nous aveugler.

-Les crapauds fous / Mélody Mourey / Les Cygnes / 2018 [Livre]
Comédie dramatique – Evocation fait historique
Pologne, en 1940. Deux médecins élaborent un plan pour empêcher les nazis de déporter les habitants d’un village. Mais leur ruse éveille rapidement les soupçons des Allemands.

-La colonie / Serge Rezvani / Stock / 1974 [Livre]
Comédie politique
Par la déstructuration du langage, cette pièce aborde le problème de la déportation des populations et de la destruction des lieux de mémoire. Lorsque se perdent les repères spatio-temporels, c’est la communication elle-même qui s’efface pour laisser place à des cris inarticulés.

-Les arrangements / Pauline Sales / Les Solitaires intempestifs / 2008  [Livre]
Michel a vingt ans lorsqu’il réchappe de la déportation. Dans une maison à la campagne, des arrangements entre les membres d’une famille et leurs proches, alors que le patriarche, de 80 ans, est mourant. Sa mort aura des conséquences sur la structure familiale. Comment vivre cet héritage ? Comment s’en servir ou s’en débarrasser ? En creux de cette pièce se dessine l’ombre de la Shoah.

-Les cannibales / Georges Tabori / Ed. Théâtrales / 2015  [Livre]
La vie dans le camp de concentration d’Auschwitz, narrée du point de vue de deux rescapés des fils de victimes. La pièce met en scène une situation de famine dans le camp, qui amène les occupants à découper et cuisiner le cadavre d’un des codétenus mort accidentellement. Tous les prisonniers se demandent s’il faut, oui ou non, se résoudre à manger de la chair humaine pour survivre.
Voir aussi Le courage de ma mère de Georges Tabori

-De l’enfer à la lune / Jean-Pierre Thiercelin / Les Cygnes / 2018   [Livre]
Drame historique
Parler de « Dora », dernier grand camp du régime nazi, c’est raconter une scandaleuse histoire dans laquelle une des plus belles réussites scientifiques prend naissance sur un charnier. Ce camp des armes secrètes fut « volontairement » oublié afin que 25 000 morts ne fassent pas de l’ombre à la carrière de Wernher von Braun, devenu héros de la conquête spatiale américaine. Pour conter et jouer « l’indicible histoire », sous le double regard des témoins et des enfants, la pièce évoque par la magie du théâtre, du cirque et du music-hall, le cynisme d’un mal absolu toujours prêt à ressurgir. La mémoire, sa transmission mais aussi ses interrogations, ses affrontements, en constituent le fil rouge. Le génocide des Juifs, la souffrance du peuple palestinien, les victimes de l’amiante sont autant de thèmes qui se croisent en liaison avec l’aujourd’hui.

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.