Théâtre

Pièces sur le thème de la liberté

- temps de lecture approximatif de 4 minutes 4 min - Modifié le 04/07/2020 par Hélèna D.

Des pièces sur le thème de la liberté, porteuses de débat et de tolérance.

2009 / Grand’ peur et misère du IIIème Reich - Bertolt Brecht - Estelle Bordacarre / photo d
2009 / Grand’ peur et misère du IIIème Reich - Bertolt Brecht - Estelle Bordacarre / photo d'Emile Zeizig

 

« Le théâtre, dans la variété immense de ses formes et de ses représentations, reste toujours, et presque fatalement, un art de son temps : parce qu’il n’est qu’un récit possible offert à l’imaginaire des spectateurs de son époque, un outil possible pour leur permettre de penser et d’affronter le présent. » (Extrait de l’article publié dans Le Monde et datant du 16 février 2015.)

-La liberté est un mot qui refuse de se taire /Auriane Abécassis, Véronique Bergen, Gerty Dambury et al./ L’Avant-scène théâtre / 2019 [Livre]
Six pièces courtes écrites par des auteures autour du thème de la liberté. Au travers d’histoires au ton décapant et décalé exprimant la nécessité de s’affranchir des codes sociaux, des peurs et des tabous, elles dessinent des portraits de femmes luttant au quotidien pour affirmer et préserver leur liberté.

-Grand-peur et misère du IIIème Reich / Bertolt Brecht / 1934 [Livre]
Aujourd’hui encore, cette pièce résonne comme un avertissement contre toute forme de système absolu et reste l’un des textes clés du vingtième siècle et au-delà.
C’est un manifeste qui invite à lutter contre toute forme politique basée sur la discrimination et sur la crainte.

-Gaz, plaidoyer d’une mère damnée / Tom Lanoye / 2016 [Livre]
Un jeune homme a commis un attentat au gaz, faisant 184 morts. Effondrée, accusée d’avoir engendré un monstre, sa mère prend la parole pour raconter sa grossesse, la petite enfance puis l’adolescence de son fils, un fils ni meilleur ni pire que les autres qui, un jour, s’est laissé embrigader dans la spirale djihadiste.

-La maison de Bernarda Alba / Federico Garcia Lorca / 1936 [Livre]
En Espagne, une veuve de 60 ans, Bernarda Alba, élève ses 5 filles au sang brûlant. Elle est très exigeante et mène ses filles durement selon la tradition fanatique qui ne se discute pas. Elle opprime aussi les domestiques, séquestre sa belle-mère…
Le manuscrit est daté de juin 1936 et le poète a été fusillé en juillet de la même année.

-Terrorisme / Vladimir et Oleg Presniakov / 2005 [Livre]
Six scènes de la violence ordinaire. Basée sur une thématique actuelle : la peur du terrorisme. La pièce est une réflexion sur les racines du mal, sur la violence qui contamine les hommes.

-Les nouvelles Voltaire’s folies / Jean-François Prévand / 2007 [Livre]
Cette adaptation littéraire, rassemble sous forme de revue de cabaret une vingtaine de textes de combat et de pamphlets clandestins de Voltaire en un recueil de 12 tableaux satiriques et burlesques.
Dénonçant les fanatismes religieux et politiques, fustigeant les ennemis de la Raison, ces bijoux d’humour, d’impertinence et de causticité offrent un joyeux plaidoyer en faveur de la liberté et de la tolérance.

-Exercices de tolérance / Abdellatif Laâbi / 1993 [Livre]
Tolérer, est-ce seulement supporter ? Faut-il toujours être tolérant ? Exploration des zones d’ombre de la tolérance, avec poésie et dérision, impertinence et provocation… Cet auteur marocain propose un prologue et 10 exercices sur le thème de la tolérance, avec humour et poésie.

-L’Orchestre perdu / Christophe Huysman / 2010 [Livre]
« J’ai échappé aux incendies‚ à la raison d’État‚ aux guerres‚ à la censure‚ aux inondations‚ à l’ignorance‚ à la fièvre‚ aux rats‚ à l’amour‚ aux conformismes‚ aux ultraviolets‚ aux fanatismes, aux agents chimiques‚ à l’indifférence. Je suis là. »
Il s’agit pour Christophe Huysman de réunir des interprètes qui disent la difficulté à vivre dans un monde « où tout peine à s’assembler ».
Théâtre de la liberté mais aussi théâtre de la réflexion, le travail de Christophe Huysman ordonne le désordre, cherche toutes les façons possibles de nommer et d’exprimer.

Quelques temps après les événements Gurpreet Kaur Bhatti déclarait dans la presse : « Je n’ai pas écrit Behzti avec l’intention d’offenser. C’est une œuvre honnête dans laquelle j’ai voulu parler de ce qui se cache sous les apparences et explorer comment la faiblesse humaine peut enfermer les gens dans l’hypocrisie. (…) De la confrontation de nos imperfections naît l’espoir. Le théâtre n’est pas nécessairement un lieu confortable où l’on se sent à l’aise avec soi-même. C’est un lieu où l’expression humaine la plus fondamentale, l’imagination, doit s’épanouir. » (traduit et publié dans Libération le 14 janvier 2005).

Pour aller plus loin

- Lire notre bibliographie de pièces sur le thème de la censure, la tolérance et le fanatisme [Article en ligne]
- Consultez notre bibliographie de pièces pour enfants et adolescents sur la différence et la tolérance [Article en ligne]
-Le théâtre reste une idée neuve en France [Article en ligne – le Monde – 16/02/2015]

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *